Le Venezuela

journée des enseignants et des enseignants

Ces jours-ci, j’ai eu l’honneur et la joie d’être invité par le gouvernement de Caracas et par le conseil de la municipalité de Lander de l’État de Miranda, à parler avec nos collègues à l’occasion des célébrations du 15 janvier.

Célébrations? Oui, car on célèbre les succès de sa vocation et de sa persévérance, malgré toutes les peines que nous jette la guerre multiforme déclenchée contre le Venezuela, auxquelles s’ajoutent le coronavirus et la quarantaine qui en découle. Malgré toutes les difficultés, en ces années difficiles, un grand nombre d’enseignants ont montré qu’ils sont le facteur déterminant de la qualité de l’enseignement. Les exemples de réinvention de l’éducation avec volonté et talent se sont multipliés, même si quelques-uns ont abandonné, soit parce qu’il leur était impossible de continuer, soit parce que quelqu’un d’autre a découvert que leur vocation ne correspondait pas au métier d’enseignant.

L’éducation n’est pas transmission d’informations mais interaction humaine. Nous sommes des êtres sociaux et à l’école, filles et garçons disposent d’un des principaux espaces d’appropriation culturelle, d’apprentissage en vivant avec les autres. La qualité de l’école est fonction de sa proximité avec un lieu d’apprentissage heureux.

Le ministère a fait un effort particulier pour réparer les bâtiments et livrer les fournitures, au milieu de l’étanchéité. Il y aura toujours plus à faire et il y aura des endroits inaccessibles ; il y a plus de 20 000 écoles publiques et cela doit être un effort permanent. Mais la capacité d’apprendre à vivre à l’école dépend essentiellement des équipes pédagogiques ; les soutenir et rompre avec l’idée qu’ils ne sont que de simples émetteurs pouvant être remplacés par des ordinateurs est en ce sens indispensable.

Comme nous sommes le 15 janvier, on se souvient des enseignants qui ont fondé la Société vénézuélienne des enseignants de l’enseignement primaire en 1932, avec Prieto à sa tête. Dans les conditions difficiles du régime Gomez, ils ont insisté auprès de leur organisation pour lutter simultanément pour de meilleures conditions de travail, pour la généralisation de l’éducation et pour une pédagogie engagée dans la transformation du pays, où garçons et filles sont au centre de l’action éducative. , et le moyen fondamental est dans son activité réflexive.

L’entrée des enseignants et de la journée des enseignants a été publiée pour la première fois dans Dernières nouvelles.

Vous pourriez également aimer...