Le Brésil

La mairie de São Paulo livre des tablettes sans puce aux écoles

São Paulo – Rapport du portail UOL publié lundi (19) révèle qu’une partie des tablettes distribuées par la ville de São Paulo aux écoles municipales sont stockées, sans conditions d’utilisation. Les problèmes ont été signalés par un directeur d’école, un coordonnateur pédagogique et un enseignant du réseau municipal, qui ont préféré ne pas être identifiés. Selon eux, l’absence de puces et le manque de personnel technique pour configurer les équipements étaient enregistrés dans leurs unités et « dans beaucoup d’autres ».

Le maire de l’époque Bruno Covas (PSDB) avait promis de livrer le matériel en début d’année, afin que les élèves puissent suivre les cours à distance. Cependant, à la fin du premier semestre, moins de la moitié des comprimés promis avaient été distribués. Et beaucoup n’ont pas pu être proposés aux étudiants.

Le contrat de 437 millions de reais pour la fourniture de 465 000 comprimés a été signé en novembre 2020 avec la société Multilaser. Parmi ceux-ci, seulement 200 000 ont été livrés. L’avis public de fourniture de puces d’accès à Internet a été clôturé en janvier avec Claro (111,7 millions de reais) et Oi Móvel (13,9 millions de reais).

Les familles des élèves font part de la crainte de les envoyer dans les écoles, en raison de la pandémie, et détaillent les difficultés à leur offrir les conditions minimales d’étude à distance. Ce sont des familles pauvres qui n’ont pas l’équipement adéquat et il y a des cas où la mère prête son téléphone portable aux enfants, mais les activités scolaires finissent par consommer tout le paquet de données.

les cas

Une école de la région centre de la capitale a reçu 836 comprimés le 24 mars. Cependant, le matériel est toujours stocké, en attente de puces Internet mobiles, selon le directeur.

Une autre école, du côté est, a également reçu 714 pièces d’équipement, mais les puces n’ont pas été livrées. Selon l’enseignant, il y a environ deux semaines, un technicien du ministère de l’Éducation est apparu, avec seulement 10 puces cependant. Les machines ont été configurées et distribuées aux étudiants.

Un autre coordinateur pédagogique d’une autre unité de l’East Side a indiqué qu’il avait reçu les puces au début du mois dernier. Cependant, les informaticiens ne se sont pas présentés. Lui et d’autres enseignants ont alors décidé de « se salir les mains » pour installer le matériel. En plus d’activer les puces, il est nécessaire d’installer une application qui empêche les enfants d’accéder à des contenus inappropriés.

Interrogé, le ministère n’a pas justifié le retard dans la livraison des tablettes et puces aux écoles et dans l’envoi des équipes techniques. La mairie a déclaré que l’achat des appareils « suivait la loi ». Et, « en raison de la pandémie, ils intensifient la distribution en suivant les protocoles de sécurité ».

Vous pourriez également aimer...