La Colombie

La pandémie de Covid-19 modifie le sport et menace à nouveau des événements majeurs

16 janvier 2021 – 00h05
Pour:

Agence AFP et rédaction d’El País

Un an après le report historique des grandes compétitions sportives, la pandémie de Covid-19 modifie encore une fois le calendrier sportif, déjà interrompu depuis plusieurs mois à partir de la mi-mars avant de reprendre très progressivement et le plus souvent sans public dans les salles. .

La Formule 1 doit retoucher son calendrier, le rugby européen est paralysé, le sport américain bouleversé … Le rebond de la pandémie perturbe à nouveau le sport mondial des mois avant les Jeux Olympiques, l’Eurocup et la Coupe de l’Amérique.

Départ retardé pour F1

La saison de Formule 1 ne débutera pas en Australie le 21 mars comme prévu, mais une semaine plus tard à Bahreïn, elle se terminera donc également une semaine plus tard à Abu Dhabi, le 12 décembre au lieu du 5 décembre.

Le promoteur de la F1 a annoncé il y a quelques jours le report des courses en Australie et en Chine (prévu le 11 avril à Shanghai) en raison des restrictions imposées par ces deux pays sur les voyages.

Pour le moment, aucune course n’a été annulée et la saison se poursuit avec 23 Grands Prix, même si l’an dernier seuls 17 des 22 initialement prévus pouvaient être disputés.

Cela peut vous intéresser: Maux de tête! Les maires ferment les stades en raison de l’augmentation des cas de Covid-19

Les JO, une incertitude

«Tout peut arriver», a reconnu hier un ministre japonais à propos des JO de Tokyo, alors que le Japon connaît une nouvelle vague de coronavirus, six mois avant la cérémonie d’ouverture de l’OJ, qui avait déjà été reportée l’année dernière.

Taro Kono, ministre de la Réforme administrative et personne clé du gouvernement, n’exclut pas l’éventualité d’une annulation des Jeux, car Tokyo et dix autres départements japonais ont décrété l’état d’urgence jusqu’au 7 février pour arrêter le coronavirus.

America’s Cup avec les fans

La Copa América, qui sera organisée conjointement par la Colombie et l’Argentine, devrait avoir lieu au milieu de l’année, après le report qu’elle a eu depuis l’année dernière en raison de la pandémie.
La Conmebol, l’entité en charge de son organisation, a déclaré ouvertement que la seule façon de développer le tournoi des nations est de le faire avec la présence de spectateurs.

«Nous aspirons à ce que la Copa América ait un public. Déjà avec la question des vaccins dans chacun des pays participants, la Colombie elle-même, il est possible que nous ayons une étape pour le faire avec le public », a commenté Ramón Jesurún, président de la Fédération colombienne de football, avec clarté et espoir.

L’évolution de la pandémie sur le continent et l’efficacité des plans de vaccination seront déterminantes pour évaluer l’organisation de l’événement.

NBA et NHL s’adaptent

La NBA connaît également la fermeture des centres d’entraînement et le rééchelonnement des matchs depuis le début de la saison en décembre, sans répéter le système de «  bulles  » à Disney World en Floride qui a permis à la ligue américaine de basket-ball de se terminer la saison dernière.

Autre championnat professionnel nord-américain, la LNH (hockey sur glace) a opté pour un horaire réduit et une réorganisation géographique des divisions, mais cela n’a pas empêché de devoir reporter des matchs dans le pays le plus touché par la pandémie (374000 morts).

Bulles de tennis et de handball

Report du tournoi de trois semaines, vols charters spéciaux pour les joueurs de tennis, quarantaine obligatoire de 14 jours à Melbourne … L’organisation de l’Open d’Australie a pris des mesures inédites dans le but de maintenir le premier Grand Chelem de la saison (de 8 à 21 février).

Des conditions trop strictes pour certains, comme l’Américain John Isner, qui a démissionné du tournoi car «il ne voulait pas s’éloigner de sa famille si longtemps.

La Coupe du monde de handball, pour sa part, se déroule depuis mercredi en Egypte avec les équipes enfermées dans une bulle de santé. Les 32 équipes participantes ne pourront quitter leurs hôtels que pour aller à l’entraînement et pour les matchs afin d’éviter les risques de contagion.

Football anglais touché

Le fort rebond de l’épidémie au Royaume-Uni affecte également le football, avec la suspension de nombreux matches de Premier League et de FA Cup.

Au niveau européen, la reprise de la Ligue des champions et de la Ligue Europa est maintenue pour mi-février.

Malgré la détérioration de la situation sanitaire, l’UEFA n’a pas prévu pour l’instant de modifier le calendrier de ses compétitions interclubs ou celui de l’Eurocup, prévu du 11 juin au 11 juillet.

Qu’arrivera-t-il à l’Eurocup?

Une décision finale est attendue mi-mars concernant l’apparition de l’Euro 2020, qui a été reporté de l’année précédente.

90% des billets ont été vendus avant la pandémie et des sources ont indiqué que seule une partie «minimale» a été retournée pour un remboursement.

Le format initial d’être joué dans 12 villes du Vieux Continent analyse maintenant la possibilité d’être joué dans une seule salle dans un format à bulles.

Vous pourriez également aimer...