La présence de Ronaldinho au Liban a déclenché une bagarre entre journalistes, pompiers et policiers

L’ancien footballeur brésilien Ronaldinho Gaúcho a dû laisser un mémorial en l’honneur des pompiers tués dans l’explosion il y a un an à Beyrouth en fuite jeudi, après qu’une bagarre a éclaté entre une dizaine de journalistes et les pompiers.

L’ancienne star du sport, qui est dans la capitale libanaise pour commémorer les plus de 200 morts et 6 500 blessés causés par la déflagration du 4 août 2020, est arrivée dans un véhicule au siège des pompiers de Beyrouth pour participer à une cérémonie un quelques jours après le premier anniversaire de la tragédie.

Cependant, dès qu’ils l’ont vu, de nombreux journalistes et followers qui l’attendaient sur place ont couru vers la voiture de Ronaldinho, provoquant l’intervention des pompiers présents à l’événement, qui ont tenté de contenir le groupe, selon Efe.

La situation a rapidement dégénéré en bagarre entre journalistes et pompiers, qui ont commencé à se battre.

Photo : EFE

Photo : EFE

La rixe a contraint l’ex-footballeur à annuler le discours qu’il avait prévu et à partir précipitamment après avoir déposé quelques fleurs à côté de la Statue des Martyrs, située à l’intérieur du siège des pompiers en mémoire de ses dix compagnons décédés alors qu’ils tentaient de éteindre l’incendie qui a causé l’explosion.

Une cinquantaine de personnes avaient assisté à l’événement, dont des journalistes, des pompiers et des supporters, dont beaucoup d’enfants vêtus de maillots de l’équipe brésilienne et du Barça, une équipe dans laquelle Ronaldinho a joué jusqu’en 2008.

Le gouverneur de la ville, Marwan Abboud, a ordonné une enquête « immédiate » sur ce qui s’est passé, a indiqué la municipalité de Beyrouth dans un communiqué.

Photo : EFE

Photo : EFE

« Lors de la visite de la star brésilienne Ronaldinho aux pompiers de Beyrouth dans la région de Karantina pour déposer une offrande au monument aux martyrs du corps, il y a eu des disputes et une bousculade entre certains journalistes couvrant l’événement et certains officiers et membres de la brigade « , la note lit.

★★★★★