La quatrième vague de covid-19 place l’Europe à l’épicentre de la pandémie – Jornal da USP

Les spécialistes de l’USP préviennent que ce n’est pas le moment de se détendre avec les masques et demandent si ce ne serait pas le cas pour le Brésil de fermer ses frontières, afin de réduire la vitesse de l’impact

par Sandra Capomaccio

Les vaccins ont grandement aidé à contenir la maladie dans le monde, mais il y a encore de nombreux pays qui n’ont pas une couverture sécuritaire suffisante – Photo : Cristine Rochol/PMPA

A l’heure où les effectifs de covid-19 sont apparemment maîtrisés au Brésil, dans plusieurs pays européens l’infection par le nouveau coronavirus ne fait qu’augmenter et apporte de nombreuses incertitudes. L’Europe est le nouvel épicentre de la pandémie. La question que tout le monde se pose est la suivante : ces chiffres augmenteront-ils également ici au Brésil ? Aussi, aurons-nous une autre vague de la maladie? Et les décès, vont-ils encore augmenter même avec des personnes vaccinées ?

Nous avons consulté deux spécialistes de l’Université de São Paulo pour clarifier ces doutes et d’autres et comprendre ce qui se passe au Brésil et en Europe. Le professeur Gonzalo Vecina Neto, médecin sanitaire au Département de politique et de gestion de la santé de l’USP School of Public Health, ancien président d’Anvisa (Agence nationale de surveillance de la santé), explique que plusieurs facteurs favorisent le Brésil en ce moment. Le premier d’entre eux, sans aucun doute, est le climat chaud, différent de ce qui se passe actuellement en Europe. L’introduction de la variante gamma et la vaccination ont permis au Brésil de se protéger de la maladie.

Les vaccins ont grandement contribué à contenir la maladie dans le monde, mais il existe encore de nombreux pays qui n’ont pas une couverture sécuritaire suffisante. Sur les dix pays où le covid-19 progresse, huit d’entre eux ont des vaccinations inférieures à 60%.

Le professeur Ester Sabino, chercheuse au Département des maladies infectieuses, virologue à l’USP School of Medicine, immunologiste qui a participé au séquençage du nouveau coronavirus au Brésil, affirme que « le taux de vaccination est encore très faible en Europe. La résistance aux vaccins est un problème dans ces pays. Seuls le Portugal et l’Espagne ont une couverture vaccinale supérieure à 80 %.

Même ainsi, le monde n’est pas exempt de nouvelles variantes. Vecina dit qu’ils peuvent survenir précisément en raison du grand nombre de personnes infectées en Europe, par exemple. « Les chances qu’ils arrivent au Brésil sont très élevées et nous devons ensuite discuter, oui, si nous ne devons pas fermer nos frontières pour, au moins, réduire la vitesse d’impact. Parce que ça va venir (la variante), il n’y a pas d’issue, le virus circule et il atteindra le monde entier », évalue l’hygiéniste.

De plus, les experts comprennent que les événements en Europe devraient inspirer des actions de prévention au Brésil. Le taux de couverture vaccinale est ici proche de 60 %. Le professeur Ester Sabino, de l’USP School of Medicine, explique que « le Brésil subit toujours les effets des personnes qui ont pris le vaccin ». La mémoire immunologique est encore élevée. Un bulletin publié par la Fiocruz souligne que la nouvelle vague de covid-19 en Europe et en Asie devrait servir d’avertissement au Brésil contre le risque de voir le nombre de cas augmenter à nouveau, avec les vacances et la période des fêtes, quand il y a une plus grande circulation des personnes dans des environnements différents. Le fait est cependant que nulle part ailleurs dans le monde il n’y a autant de morts du covid en ce moment que sur le Vieux Continent.


Journal de l’USP en direct
Jornal da USP no Ar est un partenariat entre Rádio USP et Escola Politécnica, la Faculté de médecine et l’Institut d’études avancées. Nà l’antenne, par Rede USP de Rádio, du lundi au vendredi : 1ère édition de 7h30 à 9h00, avec une présentation de Roxane Ré, et autres éditions à 10h45, 14h00, 3 : 00h00 et 16h45. A Ribeirão Preto, l’édition régionale sera diffusée de 12h à 12h30, avec une présentation de Mel Vieira et Ferraz Junior. Vous pouvez vous connecter à Rádio USP à São Paulo FM 93,7, à Ribeirão Preto FM 107,9, via Internet à l’adresse www.jornal.usp.br ou via l’application Jornal da USP sur votre téléphone portable.

★★★★★