Le Brésil

La recherche de l’USP sur l’articulation intersectorielle pour la prise en charge des usagers reçoit une mention honorable à Exposaúde Ribeirão Preto – Jornal da USP

La recherche coordonnée par le Laboratoire d’enseignement et de recherche en psychopathologie, drogues et société, Faculté de philosophie, sciences et lettres de Ribeirão Preto, présente les possibilités d’articulation intersectorielle pour la prise en charge des usagers du Centre de soins psychosociaux de la ville

Par Brenda Marchiori

Travail du Laboratoire d’Enseignement et de Recherche en Psychopathologie, Drogues et Société (LePsis), de la Faculté de Philosophie, Sciences et Lettres de Ribeirão Preto (FFCLRP), en collaboration avec le Centre de Soins Psychosociaux pour Alcool et Drogues II et le Sanatorium Spirite Vicente de Paula, a reçu une mention honorable lors de la 11e édition d’Exposaúde à Ribeirão Preto, qui s’est tenue du 25 au 26 novembre 2021.

La recherche, Possibilités et potentialités de l’articulation du réseau de prise en charge intégrale de l’usager du centre de soins psychosociaux – Alcool et drogues : une étude de cas, a été reconnu dans la catégorie Expériences dans le service, qui apporte les expériences dans le travail des unités et services de santé, caractérisées par la promotion d’avancées qui ont indiqué la solution de problèmes ou d’obstacles et qui sont devenues partie intégrante de la vie quotidienne. L’oeuvre ont présenté les possibilités d’articulation intersectorielle pour la prise en charge des usagers d’un Centre de soins psychosociaux II – Alcool et drogues (CAPS AD II) à Ribeirão Preto à partir d’une étude de cas, ce qui a permis aux chercheurs de réfléchir sur la multidimensionnalité du sujet qui sollicite des soins à ce centre.

L’usager assisté est arrivé spontanément au service, a traversé l’accueil initial et, après la construction du projet thérapeutique singulier (PTS), a été accompagné chaque semaine par un stagiaire en psychologie, sous la supervision de professionnels du service et de l’enseignant responsable, le professeur Clarissa Mendonça Corradi.- Coordinatrice FFCLRP Webster et LePsis. Au cours de l’étude, selon les auteurs de l’étude, « les demandes liées aux différentes dimensions du sujet ont été soulevées et des ressources ont été recherchées pour leur prise en charge, en dialogue avec l’objectif de l’usager lors de la recherche du service ».

Les résultats de l’étude ont été présentés selon les trois premiers moments du PTS – diagnostic, définition des objectifs et répartition des responsabilités -, proposés par l’Abécédaire de la Politique Nationale d’Humanisation, prouvant que, « en acceptant les demandes de cet usager, l’examen de leur prise en charge doit aller au-delà de la recherche d’une éventuelle abstinence de consommation de substances. Ses aspects sociaux, politiques et historiques doivent être considérés, et ils sont liés à la famille, à la communauté et à la société », expliquent les chercheurs.

Les interventions, soutiennent-ils également, « devraient couvrir la question de la consommation de substances en tant que phénomène complexe, qui nécessite une clinique élargie, intégrale et intersectorielle, basée sur le renforcement de la réduction des méfaits comme ligne directrice de la gestion des soins. Préconiser la promotion de la santé, la prévention, le traitement et la réinsertion sociale, dans le respect de la totalité et de l’autonomie du sujet ».

Le travail est écrit par Cláudia Patty Guilger-Primos, Julia Cavalcante Ribas Pereira, Isabela Araujo Pratti, Gisela Pires de Oliveira Marchini, Carolina de Castro Menezes, Cristiana Nelise de Paula Araujo, tous membres de LePsis; et Clarissa Mendonça Corradi-Webster, professeure à la FFCLRP et coordinatrice du LePsis.

L’événement

Exposaúde vise à identifier et diffuser les expériences réussies développées par les services, les chercheurs et les professionnels des unités de santé de Ribeirão Preto, en plus de fournir l’échange de connaissances entre les professionnels de la municipalité, la diffusion du travail à la société et contribuer à l’amélioration des politiques publiques visant les pratiques de santé dans le SUS.

Cette année, 89 articles scientifiques ont été présentés dans deux catégories, le comité d’évaluation composé de professionnels travaillant dans le SUS et/ou les établissements d’enseignement supérieur. La catégorie 1 était consacrée à la recherche appliquée à la pratique du SUS dans les unités de la ville et la catégorie 2 aux expériences dans le service, correspondant à des expériences qui au travail (dans les unités et services de santé) se caractérisaient par la promotion d’avancées, ce qui indiquait la solution aux problèmes/obstacles qui sont devenus partie intégrante de la vie quotidienne.

Vous pourriez également aimer...