Le Brésil

La santé est la zone la plus touchée par la pandémie parmi les 17 objectifs mondiaux de l'ONU – Jornal da USP

//jornal.usp.br/wp-content/uploads/2020/12/COVID-ODS-FERRAZ-JUNIOR.mp3

La pandémie de covid-19 a un impact direct sur la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD) de l'Agenda 2030, préparés par l'ONU en 2015, au Sommet des Nations Unies sur le développement durable. De 17 objectifs ODD et 169 buts, le domaine de la santé, qui correspond à l'ODD 3, a été le plus directement touché. Cependant, des pertes indirectes peuvent se faire sentir dans d'autres domaines, tels que l'emploi, avec la perte d'emplois, et l'éducation, avec la suspension des cours en présentiel.

L'analyse est faite par l'enseignant Flávio Hourneaux Junior, de la Faculté d'économie, d'administration et de comptabilité de l'USP (FEA). Le professeur est le représentant de l'unité dans le programme des Nations Unies Principes pour une éducation à la gestion responsable. «Il existe des études qui indiquent déjà qu'il n'y a eu aucune amélioration dans aucun des ODD après la pandémie», dit-il.

Hourneaux attire l'attention sur le fait qu'en temps de crise, les efforts sont concentrés sur la résolution de ces problèmes immédiats, ce qui est extrêmement naturel. Le problème, selon lui, est qu'avec cette concentration, d'autres domaines peuvent être oubliés et nombre de ces domaines incluent certains ODD, comme la question environnementale. «La principale préoccupation est de ne pas perdre tout ce qui a été réalisé avec les ODD depuis 2015.»

Le sujet a été abordé dans une série de séminaires en ligne, promus par le Pacte mondial sur les ODD et Covid-19, à la suite d'un partenariat entre Rede Brasil do Global Pacto et FEA de São Paulo et FEA du campus de Ribeirão Preto , tous deux de l'USP. L'événement a été coordonné par les professeurs Adriana Cristina Ferreira Caldana, de FEA-RP, Flavio Hourneaux, de FEA-SP, et Gabriela Rozman, du Pacte mondial.

Les rapports ont été réalisés avec le soutien d'étudiants diplômés des deux institutions, ainsi que de membres de l'Université fédérale d'Uberlândia, de l'Université catholique de Pelotas et de la Brussels School of Competition, en Belgique.

Les 15 séminaires ont permis de mieux connaître les enjeux sociaux et environnementaux survenus entre mars et juin et ont présenté, dans le cadre de la pandémie covid-19, les défis, les impacts sur les ODD, le rôle joué par les entreprises et les solutions possibles. Au final, un document a été rédigé qui montre le grand impact de la pandémie sur les ODD et la nécessité de repenser certains objectifs qui pourraient même être manqués.

«Nous devons être très attentifs aux domaines qui nécessitaient déjà beaucoup d'attention, même sans pandémie. Le changement climatique, les crises sanitaires et économiques que nous allons avoir dans l'après-pandémie peuvent encore aggraver les défis du développement durable que nous avions déjà avant la pandémie avec l'Agenda 2030 », conclut le professeur Adriana.

Accéder au contenu original du rapport ici.

Collaboration Leonardo Rezende, Aide à la communication à FEA-RP.

Écoutez dans le lecteur ci-dessus l'interview des enseignants Adriana Cristina Ferreira Caldana, de FEA-RP, et Flavio Hourneaux, de FEA-SP, à la USP dans Air Journal, édition régionale.

.

.

Vous pourriez également aimer...