Le Venezuela

La société Larense est pionnière dans la production de cordes de faible diamètre

Les travailleurs de l’entreprise Fibras de Venezuela (Fibravensa) sont devenus les pionniers de la production au Venezuela de cordes d’un pouce de diamètre.

«Après 69 ans d’installation de l’usine et avec l’expérience des ouvriers, il a été possible de produire la corde d’un pouce de diamètre; répondre à la grande demande en quincaillerie, pêche et industrie pétrolière », a expliqué le président de Fibravensa, Francisco Torin, à propos de la contribution commerciale susmentionnée.

Il a ajouté que sur le marché vénézuélien, il n’y avait que des cordes jusqu’aux trois quarts de diamètre.

Il a précisé qu’ils ont adapté la machinerie existante puisqu’ils n’avaient pas la possibilité d’en acquérir une autre.

« Nous avons réussi à modifier les machines qui fonctionnent avec des pièces de rechange importées, et aujourd’hui, nous sommes capables de produire 20 tonnes par mois de corde d’un pouce de diamètre », a assuré Torin.

Il a souligné que dans l’exécution du projet, « l’expertise et les connaissances » des mécaniciens de l’entreprise ont prévalu, « ce qui nous a permis d’avancer ».

L’entreprise

Fibravensa et Fibrotextil sont les deux seules entreprises au Venezuela dédiées au domaine de la transformation de la fibre de sisal parmi d’autres intrants organiques et plastiques, cependant, la première gère l’exclusivité de la récupération et de la culture de la plante de sisal dans l’État de Lara.

Concernant le territoire cultivé, il rapporte actuellement un solde de 200 hectares dans la commune d’Urdaneta (Siquisique), 20 hectares à Iribarren (Barquisimeto) et une dizaine dans les chantiers de l’entreprise, situés au kilomètre 14 via Duaca (Commune de Crespo). ).

Torin a indiqué qu’il s’agit d’un type de fibre de sisal typique des terres semi-arides qui prend quatre ans pour pousser, avec une durée de vie utile de 14 ans de production.

Fibravensa, composée d’un effectif de 91 ouvriers, produit également des sacs de cacao. « 20 % du cacao exporté du Venezuela est conditionné dans nos sacs », a-t-il déclaré.

Ils fabriquent également des sacs pour les pommes de terre, des chaînes de toutes les présentations, y compris la tomate, ainsi que la production de bioblanket.

Le biomat est une feuille de fibre de sisal qui est utilisée dans l’industrie du matelas et sert, notamment, de « collecteur de dérivés pétroliers ».

Torin a indiqué que le niveau d’efficacité du produit est prouvé et que par conséquent « chaque kilo de biomat peut absorber trois litres d’huile déversée ».

Il convient de noter que Fibravensa est la seule entreprise socialiste qui produit à ce jour des biomats dans le pays. Il travaille actuellement en coordination avec les secteurs public et privé pour stimuler la production.

L’entreprise se consacre à la production, la transformation, la commercialisation, la distribution, la vente et l’exportation de produits et sous-produits à base de fibre de sisal (kenaf) et d’autres fibres naturelles.

Fibravensa a exposé ses atouts lors de la première foire du café de l’État de Lara (Barquisimeto) installée par le bureau du maire de la municipalité d’Iribarren, le 24 mars.

Vous pourriez également aimer...