Le Venezuela

La torche du bicentenaire exalte l’esprit des guerriers guariqueños

La torche du bicentenaire de l’incendie de la patrie est arrivée ce jeudi dans l’État de Guárico aux mains du protectorat gouvernemental de l’État d’Anzoátegui, dans le cadre du voyage que cette flamme avance dans le pays, qui atteint l’entité llanera pour continuer à renforcer l’historique mémoire des libérateurs.

La flamme a été reçue par le pouvoir populaire et des représentants des forces militaires au pont sur la rivière Unare, situé à l’est de la ville de Zaraza, actuellement le secteur de Curaçao via Aragua de Barcelona (Anzoátegui).

À partir de ce moment, l’incendie indépendantiste a été transféré à la Plaza Bolívar de Zaraza, où plus de 34 mouvements sociaux guariqueños qui composent le Congrès du bicentenaire des peuples ont effectué des interprétations culturelles faisant allusion aux événements du 24 juin 1821.

« À Guárico, nous nous engageons à défendre notre pays et notre peuple. Aujourd’hui, nous pouvons avoir le sang de nos héros qui ont participé à la bataille de Carabobo », a déclaré le gouverneur Vásquez, faisant référence au fait que la région a un lourd fardeau historique puisque de chaque coin sont venus des héros et des héroïnes qui ont contribué à la défaite du joug espagnol qui a tenté il y a 200 ans contre la liberté des peuples.

Pour sa part, Jesús Marcano, au nom du protecteur de l’État d’Anzoátegui, Luis Marcano, a déclaré que le feu de la patrie des libérateurs continue de brûler dans chacun des « rester libre ».

Au cours de l’activité, par l’intermédiaire du maire de la municipalité de Pedro Zaraza, le maire Jumarly Fonseca a remis le « 200 Ordre du bicentenaire » au gouverneur de Guárico, José Vásquez, ainsi qu’au représentant du protectorat gouvernemental d’Anzoátegui, Jesús Marcano.

La Route Victorieuse se poursuivra jusqu’à la fin de la tournée à Campo Carabobo le 24 juin, jour de liesse nationale.

Vous pourriez également aimer...