Le Brésil

La tragédie latine « Otávia » gagne en lecture dramatique – Jornal da USP

Professeur Zélia de Almeida Cardoso, de la Faculté de Philosophie, Lettres et Sciences Humaines (FFLCH) de l’USP, décédée le 10 juillet dernier – Art de Rebeca Alencar avec des images de PNG Wing et FFLCH-USP

Une lecture dramatique de la pièce latine Octavie se tiendra ce mardi 10, à 14h, par le Groupe de Recherche d’Etudes sur le Théâtre Antique, de la Faculté de Philosophie, Lettres et Sciences Humaines (FFLCH) de l’USP. La traduction de cette pièce est le dernier ouvrage publié par le professeur Zélia de Almeida Cardoso, professeur principal de langue et littérature latines à la FFLCH, décédée le 10 juillet à l’âge de 87 ans. « Surpris par le décès du professeur Zélia, les membres du groupe de recherche, fondé en 2002 à son initiative, ont eu l’idée de lui rendre hommage par la lecture dramatique de cette pièce », raconte le professeur Adriane da Silva Duarte, du département des Lettres Classiques et Vernacles de la FFLCH, responsable de l’événement, qui sera retransmis via Youtube. « Chaque traducteur est présent dans les textes qu’il traduit, dans ses choix, il est donc naturel de faire vivre sa mémoire à travers son dernier ouvrage. » La pièce est sortie en mars dernier par Editora Madamu, avec une introduction et une traduction directe du latin par le professeur Zélia.

Le professeur Zélia de Almeida Cardoso avec son dernier ouvrage, la traduction directe du latin de Octavie, de Pseudo-Seneca – Photo : Collection personnelle

« C’est une lecture affectueuse, comme on appelle l’événement, car Zélia va beaucoup nous manquer. Elle était très active et présente, participant aux réunions et événements que nous organisons périodiquement », souligne Adriane, notant qu’en tant que professeur de langue et littérature latines, Zélia a formé des générations de latinistes, dont beaucoup travaillent actuellement dans les universités brésiliennes. « Elle est une référence pour les études classiques au Brésil et a laissé un héritage important, notamment en ce qui concerne l’étude du théâtre latin », ajoute le professeur (en savoir plus sur la trajectoire de Zélia de Almeida Cardoso dans le texte ci-dessous).

la tragédie

« Octavie c’est un exemple rare de tragédie historique, c’est-à-dire de pièces dont l’intrigue est basée sur des personnages et des événements historiques et non mythiques, ces derniers étant prédominants dans le théâtre grec et latin », informe Adriane. L’intrigue tourne autour d’Octavie (40-62 av. J.-C.), fille de l’empereur Claude et de Messaline et première épouse de Néron. Désireux d’épouser Popeia, Néron envoie Octavie en exil et ordonne sa mort, à l’indignation du peuple romain, représenté par le chœur.

« Le philosophe et écrivain Sénèque (mort en 65 après J. , le seul avec des tragédies entièrement préservées. Aujourd’hui, cependant, la paternité est largement contestée et, pour cette raison, elle est généralement référée à Pseudo-Seneca, ce qui n’enlève rien au mérite littéraire du texte », commente Adriane.

Comme vous l’avez lu dans le résumé du livre, Octavie il est à la racine du théâtre occidental basé sur des faits de l’histoire romaine, représentant le point de départ d’une tendance qui se développera au cours du Moyen Âge, atteignant la Renaissance, pour s’épanouir avec la dramaturgie élisabéthaine et le XVIIe siècle français, atteignant le XVIIIe siècle et rester pendant le romantisme, le réalisme et le modernisme, lorsque les auteurs de pièces de théâtre et de textes et de scénarios destinés à être utilisés dans des productions cinématographiques traitaient de thèmes liés à l’histoire de Rome, dans ses multiples aspects.

Affiche de l’événement en l’honneur du professeur Zélia de Almeida Cardoso – Photo : FFLCH/USP

La lecture dramatique Otávia, de Seneca – Une lecture affectueuse pour Zélia de Almeida Cardoso, a lieu ce mardi 10, à 14h, diffusé sur le FFLCH Youtube. Gratuit. Aucune inscription requise. Plus d’informations sont disponibles. sur ce lien.

Vous pourriez également aimer...