Le Venezuela

La Turquie fermera les Dardanelles et le détroit du Bosphore

La Turquie utilisera son autorité sur le détroit turc en vertu de la convention de Montreux de 1936 pour empêcher la « crise » russo-ukrainienne de s’aggraver, a déclaré lundi le président du pays, Recep Tayyio Erdogan.

En vertu de la convention, la Turquie peut empêcher les navires de guerre étrangers de traverser le détroit de Turquie pendant une guerre.

L’article 19 du traité, signé en 1936, interdit le passage par le détroit des Dardanelles et le Bosphore des navires militaires des puissances impliquées dans une guerre, tant que la Turquie reste neutre. C’est la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, pendant laquelle la Turquie était également neutre, qu’Ankara annonce l’application de l’article 19, qui régit les conditions de passage en temps de guerre.

« La Turquie a strictement rempli ses responsabilités dans le cadre des institutions et des alliances avec lesquelles elle est impliquée, en particulier l’ONU, l’OTAN et l’UE », a ajouté Erdogan à la sortie d’une réunion du cabinet dans la capitale Ankara où il a également appelé L’attaque de la Russie contre l’Ukraine est inacceptable, souligne l’agence d’Etat turque.

Erdogan a également souligné le dialogue entre la Russie et l’Ukraine, déclarant : « Il n’est jamais trop tard pour entamer des négociations de bonne foi et faire avancer (sur) toutes les questions de manière pacifique ».

L’ambassadeur d’Ukraine en Turquie, Vasyl Bodnar, a demandé jeudi 24 février à Ankara de fermer le détroit des Dardanelles et le Bosphore aux forces russes.

Lors d’une conférence de presse, Bodnar a assuré avoir fait une demande officielle à la Turquie pour fermer son espace aérien et ses détroits à la Russie.

« Nous voulons que des sanctions soient imposées du côté russe. En particulier, nous exigeons la saisie des parts du monde des affaires russe ici (en Turquie) », a déclaré Bodnar.

Il a en outre souligné l’importance de fournir des armes de défense, ainsi qu’une aide financière et humanitaire à l’Ukraine.

Vous pourriez également aimer...