Le Venezuela

La vaccination sera étendue aux plus de 40 000 personnes privées de liberté

Le processus de vaccination contre le covid-19 sera progressivement étendu aux plus de 40.000 privés et privés de liberté qui se trouvent dans quelque 80 prisons à travers le pays, selon une note d’AVN.

Cela a été confirmé par le ministre du Pouvoir populaire pour le Service pénitentiaire, Marelys Contreras, concernant le début de ces jours pour le secteur pénitentiaire du Centre de formation Simón Bolívar New Man, situé à El Paraíso, Caracas.

Le propriétaire a accompagné les personnes privées de liberté ce jour-là et dans des déclarations au média numérique Sputnik News a indiqué que la vaccination dans ledit centre visait 98 personnes privées de liberté et le personnel pénitentiaire.

Le Ministre a également souligné les progrès de la politique publique du Gouvernement visant le secteur pénitentiaire et a cité en exemple, précisément, le centre de formation situé à El Paraíso, qui dispose d’espaces pour l’éducation et le travail, qui a été réhabilité en 2017 pour loger les détenus étrangers, pour la plupart reconnus coupables de crimes liés à la drogue, d’extorsion et de vol.

« Il a été réhabilité avec l’intention de servir dans tous les domaines, dans la santé, le travail, les sports, la culture, la couverture légale, garantissant tous ses droits humains, avec l’intention que cela serve à former de nouveaux hommes », a souligné Contreras.

Vous pourriez également aimer...