L’AN approuve un accord célébrant l’héritage du discours d’Angostura

Lors d’une session ordinaire, l’Assemblée nationale a approuvé à l’unanimité un accord de commémoration du 205e anniversaire du discours prononcé par le libérateur Simón Bolívar au Congrès d’Angostura.

Elle a été présentée par la députée Lisset Díaz qui a rappelé dans son discours que le Libérateur a révélé son idéologie politique qui considérait la révolution indépendantiste comme une lutte globale entre progressistes et conservateurs, tout en posant les bases d’une nouvelle Constitution.

L’orateur a considéré que l’objectif de Bolívar n’était pas seulement la séparation de l’Espagne, mais aussi une révolution profonde visant les pays sous de nouvelles formes d’égalité et de justice.

« L’abolition de l’esclavage a été réclamée, exprimée avec insistance dans son discours » et a ajouté qu’il a imploré l’instauration d’une liberté absolue pour les esclaves.

Le député a déclaré que l’égalité que Bolivar justifiait légalement était exaltée, ainsi que ses idées sur le pouvoir central.

L’Accord approuvé par les parlementaires indique :

1.- Célébrons une année supplémentaire du Congrès d’Angostura et le discours emblématique du libérateur Simón Bolívar dans lequel il a laissé en héritage la déclaration de sa doctrine politique, un message qui a été apporté aujourd’hui par la révolution bolivarienne, comme source d’inspiration pour le construction de la nouvelle patrie

2.- Réitérer l’engagement de promouvoir le sens patriotique des luttes que le peuple vénézuélien a menées, en reconnaissant les origines de nos institutions et en revendiquant le rôle dirigeant du Congrès d’Angostura.

3,. Publier cet Accord au Journal Officiel de la République Bolivarienne du Venezuela et lui assurer une diffusion maximale.

Un autre des points abordés à l’ordre du jour de la session ordinaire de l’Assemblée nationale a été l’approbation unanime de la désignation par le président de la République Nicolás Maduro, du vice-amiral Franklin Mauricio Zeltzer Malpica, comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République bolivarienne de Le Venezuela devant le Saint-Siège.

Autour d’elle, il était présenté comme un « patriote extraordinaire et un être humain excellent », de formation académique, étant professeur d’université et recteur de l’Université FANB.

De même, ils ont souligné que le Venezuela entretient des relations diplomatiques avec le Saint-Siège dans le cadre du respect et de l’harmonie.