L’ancien maire de Bucaramanga a violemment frappé un avocat lors d’une audience

Un acte de violence s’est produit lors d’une audience au Palais de Justice de la ville de Bucaramanga lorsque son ancien maire, Luis Fernando Cote, a frappé l’avocat Pedro Rugelesparce qu’avant ils avaient eu une confrontation verbale.

L’affaire n’a pas été enregistrée sur vidéo, mais La juge chargée de l’affaire a décrit la situation, assurant que le procès-verbal montre qu’elle était témoin de la façon dont l’ex-président de la capitale du département de Santander, Luis Fernando Cote a frappé le juriste Pedro Rugeles.

« Il a fait une déclaration qui a offensé l’avocat de l’accusé, le Dr Cote Peña s’est levé et l’a frappé au visage, j’ai vu quand ils sont tombés et se sont envolés, il l’a frappé au visage, j’ai vu ce qui s’est passé, je te veux à enregistrer dans la minute »a déclaré le juge chargé de l’affaire.


Apparemment, la discussion a commencé parce que l’ancien maire Cote Peña, représentant les droits de son fils Il n’était pas content lorsque l’avocat Rugeles a fait un commentaire sur son fils.

« Je suis désolé que tu sois dérangé parce que c’est ton fils et je suis désolé, disons émotionnellement, mais je te rappelle que ce n’est pas moi qui ai accusé mes collègues ici, tu m’as accusé d’être un extorqueur, un menteur, un délinquant, un contrefacteur, vous m’avez déposé une plainte au Conseil de la magistrature issue de ce procès et ce n’est pas moi qui ai été expulsé de l’université pour plagiat comme vous »dit Rugeles.

Les paroles de Pedro Rugeles ont fait exploser la colère de Luis Fernando Cote, maire de la ville pour la Parti libéral entre 1998 et 2001et en aparté on a pu entendre de l’ex-président un « il me respecte jeune homme », puis est venu un coup de poing au visage qui, selon le juge, a fait voler ses lunettes.

L’ancien maire Cote Peña a présenté ses excuses

Après l’incident au Palacio de Justicia dans la belle ville, Luis Fernando Cote Peña, l’agresseur, s’est excusé via son compte Twitter, partageant une déclaration à l’opinion publique.

« Je regrette profondément d’avoir réagi dans le cadre d’une audience judiciaire tenue le 23 mars 2023, de la manière inadéquate dont je l’ai fait, face aux insultes répétées et aux provocations persistantes dont j’ai été constamment victime par l’avocat PEDRO RUGELES depuis plusieurs années »dit un aparté de la déclaration de Cote Peña.

Pour sa part, l’avocat Rugeles a annoncé qu’après avoir reçu l’avis du médecin spécialiste engagera une action en justice pour agression physique contre l’ancien maire Cote.