Le Brésil

Le Brésil aura 562 mille morts d’ici le 1er juillet, selon l’Université de Washington

São Paulo – Les décès causés par le covid-19 au Brésil peuvent atteindre 562 mille jusqu’au 1er juillet. Et en ce seul mois d’avril, le pays est en passe de dépasser les 100 000 morts. La projection provient de l’Institute of Metrics and Health Assessment de l’Université de Washington, aux États-Unis. Et il est basé sur les courbes actuelles de contamination et de décès causés par la maladie dans le pays, qui vit le moment le plus grave de la nouvelle pandémie de coronavirus. Ce dimanche (4), le Conseil national des secrétaires de la santé (Conass) a signalé la survenue de 31 359 nouveaux cas de covid-19 au Brésil, avec 1 240 décès au cours des dernières 24 heures.

Le nombre total de cas de covid-19 au Brésil s’est élevé à 13,9 millions depuis mars de l’année dernière, dont 331 443 ont abouti à la mort de patients. Toujours selon l’Université de Washington, le Brésil devrait terminer le mois de mai avec plus de 500 mille morts. Les chiffres projetés sont une conséquence de l’utilisation abusive des masques et un faible taux d’isolement devrait conduire le pays à

Sources: Conass et Institute of Metrics and Health Assessment, Université de Washington.
Cliquez ici et accédez aux graphiques interactifs

Lire aussi


L’étude de l’Université de Washington est conforme aux estimations faites par des experts brésiliens. Lors d’entretiens, le médecin et neuroscientifique Miguel Nicolelis a déclaré qu’après avoir atteint son moment le plus meurtrier en plus, le pays aura des indicateurs encore pires dans les mois de mai et avril.

En effet, même dans les régions où les managers présentent moins de discours négationnistes que ceux de Jair Bolsonaro, les gouvernements locaux cèdent à la pression. Ainsi, en résistant à ne pas adopter le confinement nécessaire pour contenir la forte contamination, ne pas éviter les enregistrements quotidiens des vies perdues. Des systèmes de santé de plus en plus étouffés font que, si la moyenne hebdomadaire des cas de contagion est réduite, celle des décès reste à la hausse. Selon Nicolelis, la courbe de létalité pointe entre 4 000 et 5 000 décès par jour entre avril et mai.

Vous pourriez également aimer...