Le corps d’un Chinois disparu sauvé à El Ávila

Lors d’une opération conjointe Cicpc-Protection civile, l’ingénieur civil de nationalité chinoise, Wang Zhanbin (43 ans), porté disparu depuis le 6 janvier, a été secouru ce samedi, selon des sources officielles.

Le corps se trouvait dans une zone complexe du ravin Chacaito, dans le parc national Warairarepano.

Apparemment, il serait tombé d’une hauteur d’environ 30 mètres, ce qui aurait causé sa mort. Le corps présentait une large contusion, circonstance qui a retardé sa reconnaissance.

Au moment de la rédaction de cette note, le corps est déjà sous la garde des agences de sécurité, à savoir le Cicpc, la Protection Civile et la Garde Nationale Bolivarienne.

Cela a été confirmé par le vice-ministre de la Gestion des risques et de la Protection civile, Carlos Pérez Ampueda, à travers son récit. On estime que la descente vers le barrage Toma de la Quebrada Chacaíto se terminera ce samedi soir et aux premières heures du matin la descente continuera vers le secteur Naranjitos pour être livré au Service National de Médecine et des Sciences Forensiques (Senamef) qui effectuera les procédures urgentes et nécessaires pour l’identification requise.

Wang a toujours remonté seul cette route du ravin de Chacaito, une situation que le responsable des ressources humaines de ZTE, l’entreprise où travaillait l’ingénieur, lui a toujours exigé, selon des témoignages.

Ses collègues se sont rendus ce samedi à la morgue de Bello Monte pour demander des informations sur l’arrivée du corps.