Le Venezuela

Le gouvernement américain a déjà retiré tous les migrants haïtiens du Texas

Le gouvernement américain a fait savoir ce vendredi qu’il n’y avait plus de migrants campant sous un pont au Texas, à la frontière avec le Mexique, a rapporté l’AFP. Ce sujet a récemment suscité un flot de critiques à l’encontre du gouvernement du président Joe Biden pour les violations des droits humains dont les images ont fait le tour du monde.

« Depuis ce matin, il n’y a plus de migrants dans le camp sous le pont international Del Río », a déclaré le secrétaire à la Sécurité intérieure Alejandro Mayorkas aux journalistes à la Maison Blanche.

Il a noté qu’il y a moins d’une semaine, il y avait environ 15 000 migrants à Del Rio, au Texas, la grande majorité des citoyens d’Haïti.

Mayorkas a déclaré que certains de ces migrants sont retournés au Mexique, d’autres ont été transférés dans des centres de détention le long de la frontière et d’autres ont été expulsés vers Haïti, comme l’a proposé le gouvernement américain.

Les plus vulnérables, y compris ceux qui ont des problèmes médicaux ou qui prétendent avoir été torturés, entrent dans le système d’immigration et un tribunal décidera de leur avenir, a expliqué le responsable.

Un haut responsable de l’administration Biden a pris la parole après le scandale généré par des photos dans la région qui montraient des gardes-frontières à cheval repoussant agressivement les migrants haïtiens à pied.

Mayorkas a reconnu « l’horreur » que beaucoup, y compris Biden, avaient ressentie en visionnant ces images, mais a souligné qu’une enquête déterminerait exactement ce qui s’était passé.

« Les agents impliqués dans ces incidents ont été affectés à des fonctions administratives et n’interagissent pas avec les migrants tant que l’enquête est en cours », a-t-il déclaré.

Vous pourriez également aimer...