Le Brésil

Le gouvernement recule et conservera des fonds pour des actions en Amazonie et au Pantanal

São Paulo – Dans un nouvel épisode d'inadéquation et de confusion, le gouvernement a décidé de renoncer au blocage de 60 millions de reais de ressources de l'Institut brésilien pour l'environnement et les ressources naturelles renouvelables (Ibama) et l'Institut Chico Mendes pour la conservation de la biodiversité (ICMBio) . La retraite a été annoncée par le vice-président, le général Hamilton Mourão, quelques heures après que le ministre de l'Environnement, Ricardo Salles, a publié une note dans laquelle il communiquait la suspension des opérations de protection en Amazonie et dans le Pantanal.

«Le ministère de l'Environnement informe que cet après-midi, les ressources d'Ibama et de l'ICMBio ont été débloquées et que, par conséquent, les opérations de lutte contre la déforestation illégale et les incendies se poursuivront normalement», indique la note actualisée. Les fonds étaient déjà prévus dans le budget 2020.

Discussion

Peu de temps après la déclaration, le vice-président Hamilton Mourão, qui préside le Conseil juridique de l'Amazonie, a déclaré que Ricardo Salles était "téméraire". Il a reproché à son collègue d'avoir annoncé la suspension des opérations dans la forêt amazonienne et le Pantanal. Et il a nié que le gouvernement envisage de bloquer le budget de 60,6 millions de reais des deux instituts.

Le général a attribué la réaffectation des ressources au paiement d'une aide d'urgence aux travailleurs informels pendant la pandémie de covid-19. Cependant, il a garanti que les actions environnementales ne seront pas arrêtées. «Le ministre s'est précipité, il l'a fait. Ruée du ministre Ricardo Salles. Qu'est-ce qui se passe? Le gouvernement cherche des ressources pour pouvoir payer l'aide d'urgence, c'est ce que j'en arrive à la conclusion. Il prend donc des ressources de tous les ministères. Chaque ministère offre ce qu'il peut offrir, n'est-ce pas? », A-t-il déclaré aux journalistes du Palais du Planalto.

Plus tard, Salles a déclaré que l'argent n'avait été débloqué qu'après l'annonce par son portefeuille de la suspension des opérations contre la déforestation et la lutte contre les incendies. Dans sa première note, le ministre a déclaré que la réduction avait été communiquée à l'Environnement par le ministère de l'Économie. Celui-ci, à son tour, a déclaré qu'il se conformait à la décision du Secrétariat du gouvernement et de la Chambre civile de la présidence de la République.

Vous pourriez également aimer...