Le Venezuela

Le ministre des Affaires étrangères des talibans rencontre le Haut-Commissaire des Nations Unies à Kaboul

Amir Khan Mottaki, ministre des Affaires étrangères du gouvernement taliban intérimaire d’Afghanistan, a rencontré le haut-commissaire des Nations Unies (ONU) pour les réfugiés, Filippo Grandi, en visite à Kaboul, a annoncé mardi sur son compte Twitter le porte-parole des talibans, Mohammad Naeem.

Selon Naeem, la réunion a abordé des questions humanitaires, en particulier le problème des réfugiés afghans et des personnes déplacées.

Amir Khan Mottaki a assuré à Filippo Grandi que les nouvelles autorités afghanes « veulent le retour des réfugiés afghans dans leur pays et sont prêtes à coopérer dans ce sens », et également « cherchent à assurer le retour des personnes déplacées dans leurs foyers avant le début de l’année ». l’hiver « . A son tour, il a souligné que le nouveau gouvernement intérimaire afghan, avec le soutien de la communauté internationale, doit « encourager les réfugiés à retourner dans leur patrie » et leur offrir « une vie prospère et sûre », a déclaré Tass.

Ce lundi, sur son compte Twitter, Grandi a annoncé son arrivée à Kaboul, expliquant qu’au cours de la visite il entend « évaluer les besoins humanitaires actuels du pays et la situation des 3,5 millions d’Afghans déplacés ». D’autre part, ce haut responsable a exprimé sa gratitude à l’ONU et au personnel des organisations non gouvernementales et humanitaires qui œuvrent pour résoudre ces problèmes dans la région.

La situation en Afghanistan s’est aggravée après que le président américain Joe Biden a annoncé en avril sa décision de mettre fin à l’opération militaire dans ce pays. De là, les militants talibans ont intensifié leur offensive et le 15 août, sans résistance, ils ont pris le contrôle total de Kaboul. Le président afghan Ashraf Ghani a quitté le pays. Depuis lors, de nombreux États ont évacué leurs citoyens et le personnel de leurs ambassades.

Vous pourriez également aimer...