Le nombre de morts dans le glissement de terrain dû aux pluies à Nariño s’élève à 17

L’Unité nationale de Gestion des risques de catastrophe (Ungrd) assuré que, selon le rapport le plus récent de la Poste de commandement unifié installé dans la commune de Mallama, où s’est produit le drame ce mardi, le glissement de terrain « fait 17 morts. »

Le directeur de la gestion des risques de Nariño, Jader Gaviria, a déclaré aux médias que dans un hôpital de la capitale départementale de Nariño, Pasto, l’un des blessés est décédé et « C’est pourquoi le nombre de personnes décédées dans cette urgence dans la municipalité de Mallama est passé à 17 ».

Le glissement de terrain s’est produit à l’aube mardi dernier et ce même jour 12 corps de personnes sans vie ont été secourus. Les quatre corps restants ont ensuite été retrouvés par les agences de secours.

La tragédie a également fait 10 blessés, dont huit sont sortis de l’hôpital après avoir été soignés dans les hôpitaux de la région. Les deux autres furent envoyés à Pasto et l’un d’eux mourut.

« Nous avons également une personne hospitalisée ici à Pasto et nous aurions encore une personne à récupérer des personnes qui nous ont signalés »Gaviria a expliqué.

Les efforts de sauvetage se poursuivent dans la région pour le troisième jour consécutif à la recherche d’autres décès possibles dus au glissement de terrain qui a détruit deux maisons et touché également un établissement commercial, une station-service et un petit hôtel.

Selon l’UNGRD, entre le 16 septembre et le 3 novembre, il y a eu 317 événements (dont des inondations, des glissements de terrain, des coups de vent, des tempêtes, des crues éclair et des tempêtes de grêle) qui ont fait 31 062 personnes touchées dans 27 des 31 départements colombiens.

Depuis plusieurs semaines, une bonne partie du pays est frappée par de fortes pluies qui, selon l’Institut d’hydrologie, de météorologie et d’études environnementales (Ideam), se poursuivront tout au long du mois de novembre.

★★★★★