Le Brésil

Le passé et l’avenir des politiques d’égalité des sexes au Brésil – Jornal da USP

L’événement à l’Institute for Advanced Studies réunira d’anciens présidents du Conseil national des droits des femmes et d’anciens ministres du gouvernement pour discuter du sujet

L’événement discutera de l’histoire institutionnelle des politiques visant les femmes au Brésil – Photo: Freepik

Face à un contexte pointé par les experts comme vidant dans le domaine des politiques en faveur des femmes, l’Institut des Hautes Etudes de l’USP promeut l’événement Construction et démantèlement des droits de l’homme et des politiques pour les femmes au Brésil. La réunion aura lieu le 14 mai et se déroulera virtuellement. Dans ce document, l’histoire institutionnelle des politiques visant les femmes au Brésil devrait être discutée.

Wânia Pasinato, conseillère de l’ONU dans le domaine de la lutte contre la violence à l’égard des femmes, chercheuse au groupe Droits de l’homme, démocratie et mémoire à l’AIE, affirme que les premières articulations dans la sphère politique pour garantir une plus grande égalité des sexes ont eu lieu en 1985, avec la création du Conseil national des droits de la femme. «C’était la première forme d’institutionnalisation de ces politiques et cela a déclenché une discussion nationale importante pour renforcer les politiques publiques, la création de services et les changements législatifs. Et il a joué un rôle très important même dans les années 80, lors de la discussion de la Constitution, à l’Assemblée constituante », a-t-il souligné dans un entretien avec le programme Journal USP no Ar 1ère édition.

Depuis, il y a eu quelques changements. Wânia met en lumière la création de secrétariats au sein du gouvernement fédéral, comme cela s’est produit pendant le gouvernement de Fernando Henrique Cardoso et celui du président Luiz Inácio Lula da Silva, soulignant ces moments comme des progrès dans l’élaboration de politiques pour les femmes.

Cependant, elle analyse que le scénario change depuis le limogeage de la présidente Dilma Rousseff, en 2016: «Là, en fait, nous avons une interruption de ce cycle qui s’était développé depuis 2003 (premier mandat de Lula) de construction de cette politique nationale, avec une ventilation du Secrétariat de la Politique pour les Femmes, le retrait du budget, avec une séquence de changements dans l’emplacement de ce Secrétariat au sein du gouvernement ». Les effets ont fini par être l’absence de «la capacité de faire une articulation politique avec d’autres ministères ou avec d’autres gouvernements, pour que l’on puisse continuer à développer des politiques publiques et poursuivre cette construction que nous avons eue jusqu’en 2015».

Avec cela, l’événement promu par l’AIE réunira des dirigeants importants de la région, tels que les ex-présidents du Conseil national des droits de la femme et d’anciens ministres du gouvernement. «Ils partageront avec nous un peu de ce qu’était l’expérience de chaque direction, précisément en termes d’avancées qui ont été faites, feront un bilan critique de ce moment dans lequel nous vivons et proposeront ce que nous pouvons planifier pour l’avenir», déclare Wânia , qui servira de médiateur à l’événement. Pour plus d’informations, cliquez sur ici.


Journal de l’USP sur l’air
Jornal da USP no Ar est un partenariat entre Rádio USP et l’École polytechnique, la Faculté de médecine et l’Institut des hautes études. Nl’air, par Rede USP de Rádio, du lundi au vendredi: 1ère édition de 7h30 à 9h00, avec présentation de Roxane Ré, et autres éditions à 10h45, 14h00, 15h00 pm et 16h45. À Ribeirão Preto, l’édition régionale sera diffusée de 12 h à 12 h 30, avec une présentation de Mel Vieira et Ferraz Junior. Vous pouvez syntoniser Rádio USP à São Paulo FM 93,7, à Ribeirão Preto FM 107,9, via Internet à l’adresse www.jornal.usp.br ou via l’application Jornal da USP sur votre téléphone portable.

Vous pourriez également aimer...