Le Venezuela

Le Pérou déclare « l’urgence » dans la zone touchée par la marée noire

Le Pérou a déclaré une « urgence sanitaire » pendant 90 jours dans la zone touchée par la marée noire, enregistrée depuis une semaine au milieu de vagues apparemment causées par une éruption volcanique aux Tonga.

Avec cette mesure, le gouvernement prévoit une « gestion durable des territoires touchés », avec les « travaux de récupération et d’assainissement » respectifs pour atténuer la contamination, rapporte une dépêche de l’AFP.

Le ministère de l’Environnement a justifié l' »urgence » dans laquelle le déversement de plus de 6 000 barils de brut « constitue un événement soudain avec un impact significatif sur l’écosystème marin côtier à haute diversité biologique » ainsi qu' »un risque élevé pour la santé publique ». « .

La déclaration d’urgence indique que l’exécution du plan d’action immédiat et à court terme est en charge de la compagnie pétrolière espagnole Repsol, propriétaire du terminal de la raffinerie de La Pampilla, situé dans le district de Ventanilla de la province de Callao, près de Lima, où la catastrophe s’est produite

Le déversement s’est produit le samedi 15 janvier, lors du processus de déchargement du navire « Mare Doricum », sous pavillon italien et chargé de 965 000 barils de pétrole brut.

Selon la société espagnole, la décharge s’est produite au milieu de vagues anormales causées par l’éruption volcanique aux Tonga, qui a provoqué le déversement.

Repsol affirme ne pas être responsable de l’incident, car les autorités maritimes péruviennes n’ont pas émis d’avertissements concernant une éventuelle augmentation des vagues due à l’éruption.

Selon un rapport de l’AFP, le solde de cette marée noire est constitué d’oiseaux morts flottant en mer ou recouverts d’huile sur des rochers sans pouvoir voler, et les pêcheurs ne pourront pas travailler.

Vous pourriez également aimer...