Le Venezuela

Le port du masque d’extérieur n’est plus obligatoire à Rio

Le port du masque sanitaire en extérieur ne sera plus obligatoire dans l’Etat brésilien de Rio de Janeiro à compter de ce jeudi, compte tenu de l’avancée de la vaccination contre le covid-19, a annoncé le gouverneur Claudio Castro, a rapporté l’agence AFP.

«Nous allons rendre l’utilisation des masques plus flexible dans les espaces ouverts et c’est un motif de célébration. Après plus d’un an et demi du décret de calamité publique dû à la pandémie, cette mesure représente une victoire importante pour tous », a écrit Castro sur son compte Twitter mercredi.

Désormais, les masques ne seront obligatoires que dans les lieux publics à espaces clos, « grâce à l’avancée de la vaccination et aussi en raison du faible taux de transmission » du covid-19, a-t-il ajouté.

Dans la ville de Rio, avec 6,7 millions d’habitants, les discothèques et salles de concert seront autorisées à rouvrir, avec une capacité allant jusqu’à 50% de leur capacité.

Le bureau du maire de la «Cidade Maravilhosa» exige une preuve de vaccination depuis septembre pour entrer dans certains endroits tels que les sites touristiques, les gymnases ou les cinémas, mais pas dans les bars et les restaurants.

Dans la capitale Brasilia, l’utilisation de masques faciaux ne sera plus obligatoire dans les espaces extérieurs à partir du 3 novembre.

Les autorités de Sao Paulo, la plus grande ville du pays, envisagent de faire de même mais n’ont pour le moment pas communiqué de date.

Plus de 68 000 personnes sont décédées du nouveau coronavirus dans l’État de Rio de Janeiro, qui a un taux de mortalité de 394 pour 100 000 habitants, bien supérieur à la moyenne nationale (288 pour 100 000 habitants).

Cependant, le nombre de morts par jour a considérablement diminué ces dernières semaines en raison de l’avancée de la vaccination dans cet État de 17,4 millions de personnes.

Dans la ville de Rio, plus de 65% des personnes ont déjà reçu deux doses du vaccin anticovid.

Avec plus de 605 000 morts, le Brésil, avec 213 millions d’habitants, est le deuxième pays qui a perdu le plus de vies à cause de la pandémie, dépassé seulement par les États-Unis.

Vous pourriez également aimer...