Le Venezuela

Le procureur général a dénoncé la persistance des meurtres de Vénézuéliens en Colombie

Le procureur général du Venezuela, Tarek William Saab, a confirmé un nouveau massacre qui s’est produit en Colombie, au cours duquel cinq personnes ont été tuées, trois d’entre elles étaient des Vénézuéliens et deux étaient des citoyens du pays voisin.

Saab a décrit ce fait sur son compte Twitter, enregistré dimanche dernier dans la municipalité de Betania, département d’Antioquia, comme un plan d’extermination contre des citoyens vénézuéliens en Colombie.

« Un nouveau massacre à Antioquia laisse un nouveau bilan de 3 Vénézuéliens assassinés, quelques jours après l’exécution de 2 enfants à Tibú », a dénoncé le procureur général dans un post publié sur Twitter.

« Face au silence complice international, l’extermination de nos compatriotes en Colombie avance. HONTE », a-t-il conclu.

Le chef du ministère public a évoqué le cas de deux jeunes Vénézuéliens exécutés le 9 octobre dans la municipalité de Tibú, située dans le département colombien de Norte de Santander.

Le meurtre des adolescents a été condamné à la fois par les autorités et par la population vénézuélienne.

Selon les statistiques publiées par le gouvernement de Caracas, plus de 1 800 migrants vénézuéliens ont été assassinés dans le pays voisin, alors qu’il existe un bilan de la disparition forcée de plus de 800 ressortissants.

Vous pourriez également aimer...