Le Brésil

Les barrières sanitaires peuvent ne pas être efficaces pour prévenir une nouvelle souche indienne – Jornal da USP

« La barrière ne résistera pas, le virus continuera à muter et le comportement du peuple brésilien ne changera pas », prévient Oswaldo Tanaka, directeur de l’USP School of Public Health.

Les nouvelles variantes font partie de la survie du virus et se produisent naturellement, constamment – Photo: https://www.ceara.gov.br/

L’Etat de São Paulo a identifié hier (26) le premier cas de contamination par la nouvelle souche indienne de coronavirus, qui avait déjà été identifiée à Maranhão. Dans une tentative de contenir la propagation, la ville de São Paulo a déjà annoncé la mise en place de barrières sanitaires, mais il n’y a toujours aucune trace de cas autochtones de cette variante dans l’État.

Oswaldo Tanaka, professeur et directeur de l’École de santé publique de l’USP, souligne la complexité de cette situation, car ces nouvelles variantes font partie de la survie du virus et se produisent naturellement, en permanence. Contenir sa circulation, selon lui, serait une tâche difficile, même avec des barrières sanitaires.

«C’est presque une mesure désespérée pour nous d’essayer de faire quelque chose, mais cela peut ne pas être efficace pour contrôler la diffusion», dit-il dans une interview avec Journal USP no Ar 1ère édition. Pour lui, il est important que cette barrière soit bien structurée, car elle est en première ligne et fait partie du «premier combat». « Il faudra beaucoup de monde et beaucoup de patience. »

Selon Tanaka, à ce stade de la pandémie – qui se dirige déjà vers une troisième vague – il est difficile de contenir les mouvements de personnes qui contribuent à la propagation du virus. «Nous allons continuer avec cette incidence élevée, nous allons devoir continuer à prendre des mesures préventives et, malheureusement, nous devons trouver un moyen d’accélérer la vaccination. Parce que la barrière ne résistera pas, le virus continuera à muter et le comportement du peuple brésilien ne changera pas », conclut-il.


Journal de l’USP sur l’air
Jornal da USP no Ar est un partenariat entre Rádio USP et l’École polytechnique, la Faculté de médecine et l’Institut des hautes études. Nl’air, par Rede USP de Rádio, du lundi au vendredi: 1ère édition de 7h30 à 9h00, avec une présentation de Roxane Ré, et autres éditions à 10h45, 14h, 15h et 4h : 45 h. À Ribeirão Preto, l’édition régionale sera diffusée de 12 h à 12 h 30, avec une présentation de Mel Vieira et Ferraz Junior. Vous pouvez syntoniser Rádio USP à São Paulo FM 93,7, à Ribeirão Preto FM 107,9, via Internet à l’adresse www.jornal.usp.br ou via l’application Jornal da USP sur votre téléphone portable.

Politique d’utilisation
La reproduction des documents et des photographies est gratuite en citant le Journal of USP et l’auteur. Dans le cas des fichiers audio, les crédits doivent être inclus dans les crédits de Rádio USP et, si expliqué, les auteurs. Pour l’utilisation de fichiers vidéo, ces crédits doivent mentionner TV USP et, s’ils sont explicites, les auteurs. Les photos doivent être créditées comme des images USP et le nom du photographe.

Vous pourriez également aimer...