Le Venezuela

Les candidats de l’opposition promettent de fournir des solutions aux problèmes

Les candidats de l’opposition font le tour de leurs États pour proposer des solutions aux problèmes de service et économiques, dans le cadre de la campagne pour les élections régionales et municipales du 21 novembre.

A Anzoátegui, le candidat au poste de gouverneur de l’Alliance démocratique (AD), José Brito, a promis que s’il remportait les élections « l’Etat disposera d’un gouvernement efficace et cohérent qui se concentrera sur la construction de solutions et non sur des excuses ».

Lors d’une visite de la ville de Mapire, Brito a déclaré que : « un bon gouvernement se fera sentir dès le premier instant de notre arrivée au bureau du gouverneur ».

Il a précisé que le plan gouvernemental commencera à être exécuté dès qu’il prêtera serment en tant que nouveau gouverneur et prendra possession du pouvoir exécutif régional.

Le porte-drapeau de l’Alliance Démocratique a déclaré qu’il mettra en œuvre un modèle de gestion basé sur des priorités, des conseils technico-professionnels et avec une claire vocation de service social où les besoins des Anzoatigueans sont prioritaires.

« (…) avec nous vient le travail, les réponses et un bon gouvernement qui prend soin de la population », a-t-il déclaré.

Alors que le candidat de la Table de l’unité démocratique (MUD) à la mairie de Barcelone, Carlos Andrés Michelangeli, a rencontré des commerçants du boulevard 5 de Julio et des représentants de Fedecámaras pour les écouter et articuler des idées en faveur de la reprise du secteur commercial -business.

Le candidat a remis en cause la perception fiscale élevée des commerçants par la municipalité et le Service d’administration fiscale autonome bolivarienne (Sabat), qui à son avis n’étouffe que les commerçants, pour lesquels il a exprimé sa solidarité avec le secteur et a souligné que Barcelone a besoin d’une entreprise forte et prospère. et le secteur des entreprises. « Avec vous, nous allons articuler des forces pour réactiver le secteur économique de notre ville et promouvoir nos entrepreneurs. »

Le porte-drapeau de l’Alliance démocratique a déclaré qu’il mettra en œuvre un modèle de gestion basé sur des priorités.

Les candidats de l’opposition parcourent Trujillo à la recherche du vote

Les candidats au poste de gouverneur de l’État de Trujillo par le secteur de l’opposition continuent de visiter les communautés et municipalités de l’entité, apportant leurs propositions gouvernementales et appelant à participer aux élections du 21 novembre.

Ce samedi, le candidat de la Table de l’unité démocratique (MUD), Carlos Andrés González, a parcouru avec ses partisans les rues de la ville touristique de La Puerta, dans la municipalité de Valera, où il a dévoilé son plan gouvernemental.

« Nous portons le message du changement et consolidons la victoire avec notre vote du 21 novembre », a-t-il déclaré.

On savait que González avait visité La Puerta, El Molino, Los Cerrillos et Mendoza Fría dans la municipalité de Valera.

De son côté, le candidat de la soi-disant Alliance démocratique, Conrado Pérez Linares, a fait le tour de la municipalité de Carache à moto, pour ensuite écouter les demandes des paysans et des habitants de la commune.

« Depuis la municipalité de Carache, visitant cette ville de Trujillo qui refuse de mourir, dirigée par notre chef et prochaine maire Mireya Graterol, nous avons arpenté les rues de cette ville noble. À nos gens de Carache qui sont descendus dans la rue pour nous recevoir avec joie, émotion et espoir, je dis qu’ici ils auront un gouverneur à plein temps, au service des caracheros et de nos agriculteurs qui ont été maltraités et oubliés », il a dit.

Il a assuré que le 21 novembre, « nous allons remporter le triomphe dont Trujillo a tant besoin ».

Depuis le début de la campagne électorale, les deux candidats au poste de gouverneur de l’État ont demandé à leurs partisans de participer activement aux élections régionales et municipales.

Carlos Andrés González a visité La Puerta, El Molino, Los Cerrillos et Mendoza Fría dans la municipalité de Valera.

A Mérida, ils protègent la candidature unitaire

Dans la municipalité d’Antonio Pinto Salinas (Santa Cruz de Mora), il a été possible d’unifier les candidatures à la mairie. Le candidat de l’Alliance démocratique, Wilmer Nava, a décliné en faveur de Luis Enrique Quintero.

Après avoir analysé les deux candidats ayant le plus de possibilités et pour remporter la victoire, les équipes politiques ont convenu que le candidat indépendant, Luis Enrique Quintero, serait le porte-drapeau.

Quintero a souligné la bravoure des représentants de l’Alliance démocratique, ratifiant également une victoire pour dimanche prochain.

Le candidat qui a refusé, Wilmer Nava, a indiqué qu’il se retirait et qu’il renonçait à tout intérêt personnel et politique, afin qu’une division à Santa Cruz de Mora ne soit pas la cause d’une défaite.

Parmi les accords, il a été signé et par écrit que Luis Enrique Quintero soutient Edgar Márquez pour le gouvernorat de Mérida, de plus, les postes de conseillers détenus par l’Alliance démocratique sont respectés, sauf dans le circuit 2, entre autres.

Luis Enrique Quintero et Edgar Márquez, ont le soutien des partis politiques Action Démocratique, Copei, Progressive Advanced, First Venezuela, El Cambio et Cambiemos.

L’Alliance démocratique de Santa Cruz de Mora soutiendra Luis Enrique Quintero en tant que candidat unitaire.

Avec les informations des correspondants : Vivian Ariza, Rebeca Viloria Peña, Agusmir Guarache.

Vous pourriez également aimer...