Le Brésil

Les carburants augmentent, l’inflation reste élevée et le taux annuel dépasse déjà 5%

São Paulo – L’indice national étendu des prix à la consommation (IPCA) était de 0,86% le mois dernier, le taux le plus élevé de février depuis 2016, selon l’IBGE. Et aussi bien au-dessus de janvier (0,25%). En conséquence, l’indicateur officiel d’inflation accumule une augmentation de 1,11% sur l’année et atteint 5,20% en 12 mois. L’IPCA n’a pas dépassé 5% depuis janvier 2017 – dans certaines régions, il dépasse 7%. La nourriture à elle seule augmente de 15%, près de trois fois plus que l’inflation. L’INPC annuel dépassait 6%.

Avec une augmentation moyenne de 7,09%, les carburants continuent de faire pression sur l’inflation. Seule l’essence, qui a augmenté de 7,11%, était responsable de 0,36 point de pourcentage, soit 42% de l’IPCA de février. L’éthanol (8,06%), le diesel (5,40%) et l’essence pour véhicules (0,69%) ont également augmenté. Selon l’IBGE, au cours des neuf derniers mois, les carburants ont augmenté de 28,44%. Le gaz (en bouteille et en canalisation) a également augmenté.

Presque tout à la hausse

Huit des neuf groupes qui composent l’indice ont augmenté en février. L’exception était l’habillement (-0,07%). Faits saillants pour les transports (2,28%) et l’éducation (2,48%) – ensemble, ces groupes représentaient 70% du résultat mensuel.

Toujours dans le secteur des transports, l’institut a enregistré une augmentation des articles automobiles neufs (0,55%) et des voitures d’occasion (0,71%), en plus des pneus (1,26%). Avec des réajustements à Recife et Vitória, le coût moyen du bus urbain a augmenté de 0,33%, tandis que le train a augmenté de 0,56%, avec un réajustement des billets à Rio de Janeiro.

Cours plus chers

Dans l’Education, l’impact le plus important (0,14 point), selon l’IBGE, a été celui des cours réguliers, avec une augmentation de 3,08%. »Le résultat reflète largement les réajustements normalement observés en début d’année scolaire. De plus, il y a eu un retrait des remises pratiquées par certains établissements d’enseignement tout au long de 2020, dans le contexte de la pandémie », explique l’institut. Les plus grandes variations provenaient du préscolaire (6,37%), du primaire (4,92%) et du secondaire (4,45%). L’enseignement supérieur (0,94%) et les cours techniques (0,91%) ont moins progressé.

Le groupe des aliments et boissons a de nouveau ralenti et a augmenté de 0,27% le mois dernier. En janvier, par exemple, il avait augmenté de 1,02%. Dans le cas de l’alimentation à domicile (0,28%), l’IBGE cite la baisse de produits comme la pomme de terre (-14,70%), la tomate (-8,55%), le lait de longue conservation (-3,30%), l’huile de soja (-3,15) %) et le riz (-1,52%). Les oignons continuent de grimper (15,59%), tandis que les viandes élémentaires ont augmenté de 1,72%. La nourriture à l’extérieur du domicile était de 0,91%, en janvier, à 0,27%.

Le gaz continue d’augmenter

Dans le groupe avec le poids le plus élevé, Logement (augmentation de 0,40%), le point culminant a été le gaz en bouteille, qui a augmenté de 2,98% sur le mois et contribué avec 0,03 point – il s’agissait de la neuvième hausse consécutive. Le gaz canalisé a également augmenté (2,68%), avec des réajustements à Curitiba, Rio de Janeiro et São Paulo. L’électricité, en revanche, recule de 0,71% (-0,03 point), tandis que le taux d’eau et d’égouts augmente de 1,02%.

En Santé et Soins Personnels (0,62%), l’IBGE pointe le point d’hygiène personnelle: 1,07% et 0,04 point. Les régimes de santé (0,67%) et les produits pharmaceutiques (0,27%) ont également enregistré une hausse.

Les 16 zones étudiées par l’IBGE ont été déchargées en février. Le résultat le plus élevé a été trouvé dans la zone métropolitaine de Fortaleza (1,48%) et le plus bas, à Grande Rio (0,38%). En 12 mois, l’IPCA passe de 4,45% (Brasilia) à 7,81% (Campo Grande).

INPC augmente également

L’Indice national des prix à la consommation (INPC) a changé de 0,82%, comparativement à 0,27% en janvier. C’était aussi le résultat le plus élevé de février depuis 2016. Maintenant, il a accumulé une augmentation de 1,09% sur l’année et de 6,22% en 12 mois.

Les produits alimentaires ont augmenté de 0,17%, en baisse par rapport à janvier (1,01%). Produits non alimentaires de 0,03% à 1,03%.

Vous pourriez également aimer...