Le Brésil

Les centrales demandent à Doria de garantir la suspension de la reprise de possession du syndicat des travailleurs du métro

São Paulo – Les présidents de six centrales syndicales ont envoyé un message au gouverneur de São Paulo, João Doria (PSDB), afin qu’il puisse garantir la suspension de la reprise de possession du terrain où se trouve le Syndicat des travailleurs du métro. La zone a été vendue aux enchères il y a près de deux mois, mais la semaine dernière, le syndicat a déclaré qu’il avait eu 90 jours pour tenter une solution négociée.

Selon le message des membres du syndicat à Doria, lors d’une réunion avec les centrales jeudi dernier (5), par l’intermédiaire du Secrétariat du développement économique, «le gouverneur s’est engagé et a décidé de suspendre la reprise de possession du siège du syndicat Metroviários. par 90 (quatre-vingt-dix) jours, délai pendant lequel une solution négociée sera recherchée entre l’entité syndicale et la direction de Metrô ». Malgré cela, le lendemain, la demande de réintégration a été émise, qui n’a pas été retirée par le secrétaire de Metropolitan Transport ou par la direction de l’entreprise.

Pour cette raison, les administrateurs ont demandé au gouverneur du secrétaire Alexandre Bady et à la direction du Métro de « se conformer immédiatement à la décision du gouvernement qui suspendait la reprise de possession du siège ». Et ils ajoutent qu' »il est extrêmement dommageable que, sous n’importe quel prétexte », cette décision ne soit pas respectée. Le syndicat est situé Rua Serra do Japi, à Tatuapé, du côté est.

La lettre à Doria est signée par Adilson Araújo (CTB), Sérgio Nobre (CUT), Miguel Torres (Força Sindical), Ricardo Patah (UGT), José Reginaldo Inácio (Nova Central) et Antonio Neto (CSB).

Vous pourriez également aimer...