Le Brésil

Les députés du SP recueillent les signatures du CPI auprès de Prevent Senior

São Paulo – Les députés de l’État de São Paulo ont commencé à recueillir des signatures pour installer à l’Assemblée législative de São Paulo (Alesp) une commission d’enquête parlementaire (CPI) de Prevent Senior, dans le but d’enquêter sur les plaintes contre l’opérateur de santé qui ont émergé au sein de la champ d’application de l’IPC du Covid du Sénat fédéral. Pour que la demande soit approuvée, 32 signatures sont nécessaires et 33 parlementaires ont déjà signé la demande. « Nous avons atteint 33 signatures pour le Prevent Senior CPI. Déposons maintenant la demande et attendons que le bureau d’Alesp se manifeste. Il faut enquêter sur les irrégularités et punir les coupables », a déclaré le député Paulo Fiorilo (PT), via les réseaux sociaux.

La radio Éclaireuses, le président d’Alesp, le député Carlão Pignatari (PSDB), s’est dit favorable à l’ouverture du CPI de Prevent Senior, mais estime que les travaux ne devraient démarrer qu’à la mi-octobre.

:: Belluzzo : « L’État doit s’occuper de la santé des personnes âgées, pas du Prevent Senior »

Prévenir Senior chez CPI

L’entreprise est devenue la cible de l’IPC de Covid après qu’un dossier a été remis à la commission par d’anciens médecins. Des professionnels dénoncent avoir utilisé ses hôpitaux comme laboratoires pour tester l’hydroxychloroquine et d’autres médicaments dans le soi-disant « kit covid », en coopération avec le soi-disant bureau parallèle du ministère de la Santé dans le gouvernement de Jair Bolsonaro. Ils soulignent également que Prevent Senior a modifié les certificats de décès pour masquer le décès de patients dû au covid-19 après avoir été médicamenté avec des médicaments avérés inefficaces contre le covid.

Le CPI de Covid concentre ses efforts sur l’affaire Prevent Senior depuis la semaine dernière, lorsque les sénateurs ont entendu le directeur exécutif de l’opérateur, Pedro Benedito Batista Jr, qui a nié les accusations. Ce mardi (28), l’avocate Bruna Morato, représentante des médecins ayant rédigé le dossier, témoignera devant la commission.

Les membres du Congrès du CPI de Covid promettent de transmettre, dans les prochains jours, tous les documents et preuves contre le prestataire de soins de santé au ministère public de São Paulo (MP-SP), qui poursuivra le processus.

Vous pourriez également aimer...