Le Brésil

Les joueurs de baseball se joignent au boycott contre le racisme policier aux États-Unis

São Paulo – Des joueurs de la Major League Baseball (MLB), la ligue principale du sport le plus populaire des États-Unis, ont rejoint le boycott contre le racisme policier dans le pays. Sept matches prévus jeudi dernier (17), ont été marqués par les protestations indignées des joueurs. La décision a été prise après le cas de Jacob Blake, un homme noir abattu dans le dos à sept reprises par un policier blanc du Wisconsin dimanche ( 23).

Le boycott du baseball américain a débuté mercredi (26). Le joueur des Seattle Mariners, Dee Gordon, défend l'arrêt du tournoi. «Pour moi et pour beaucoup de mes coéquipiers, les injustices, la violence, les décès et le racisme systémique sont profondément personnels. Cela a un impact non seulement sur ma communauté, mais directement sur ma famille et mes amis. Au lieu de nous regarder, nous nous attendons à ce que les gens pensent à des choses plus importantes que le sport », dit-il.

Boycott dans le sport

Les réactions à un autre épisode de racisme de la police américaine ont commencé mercredi dernier en NBA, la meilleure ligue de basket-ball masculin au monde. Le match entre Milwaukee Bucks et Orlando Magic a été annulé par les athlètes eux-mêmes, qui ont refusé de jouer le match.

Les joueurs ont cependant décidé de reprendre la dispute du championnat. Ils sont arrivés à la conclusion de transformer le concours en une plate-forme pour discuter du racisme. D'autres actes sont prévus par les athlètes.

Les joueurs de la NBA sont engagés dans la lutte antiraciste aux États-Unis, intensifiée depuis la mort de George Floyd, brutalement assassiné par un policier en mars. Certains ont même refusé de jouer la dernière ligne droite du championnat, comme le meneur Kyrie Irving, de Brooklyn Nets.

Des manifestations à travers le pays

Depuis les coups de feu sur Blake à Kenosha, Wisconsin, des manifestations ont appelé à des sanctions policières et à la fin de la violence contre les Noirs. Certains actes sont extrêmement violents. Les manifestants font face à des groupes armés de «contre-protestation». Mercredi, un homme blanc de 17 ans a tiré et tué deux personnes. Il a été arrêté.

Les manifestants se rassemblent devant le tribunal du comté de Kenosha. La presse américaine rapporte une confrontation avec des policiers locaux, qui lancent des bombes lacrymogènes contre le groupe.

Selon New York Times, le ministère américain de la Justice a annoncé, également mercredi, une enquête sur la tentative d'assassinat de Jacob Blake.

Édition: Fábio M. Michel

Vous pourriez également aimer...