La Colombie

Les maires seront chargés de faire respecter la mesure du carnet de vaccination

Cette semaine, le ministère de la Santé et de la Protection sociale a annoncé qu’à compter du 16 novembre, Tous les citoyens de plus de 18 ans doivent présenter la carte de vaccination COVID-19 pour participer à tout événement de loisirs qui implique l’agglomération.

Selon Gerson Bermont, directeur de la promotion et de la prévention du ministère de la Santé, la mesure sera pédagogique à partir d’aujourd’hui et a deux objectifs : garantir que l’objectif de vacciner 70 % des Colombiens sera atteint, mais aussi parvenir à un réactivation qui évitent la gravité d’un quatrième pic.

« Nous voulons que tous les endroits surpeuplés soient plus sûrs afin que si un Colombien, par exemple, va dans une salle de cinéma, il puisse être assuré que tout le monde à l’intérieur est vacciné et peut enlever son masque », a expliqué le réalisateur.

Concernant les doutes quant à savoir si la carte sera obligatoire dans des lieux tels que les églises, le responsable a précisé que les mesures du décret 1408 du 3 novembre 2021, Elles s’appliquent aux lieux et aux loisirs. Cela signifie que « pour entrer dans une église, pour le culte auquel chacun a droit, ce n’est pas nécessaire. Mais si un événement paroissial doit s’y tenir, il faudra le réclamer ».

Concernant les événements dans les espaces ouverts, le décret établit qu’il ne sera pas nécessaire dans ceux qui permettent de maintenir un mètre de distance entre les personnes. Cela ne s’appliquera qu’à ceux dans lesquels cette distance ne peut pas être respectée et les gens doivent interagir avec un grand groupe de personnes pendant une longue période.

Bermont a également insisté sur le fait qu’il s’agit d’un décret présidentiel d’ordre public auquel tous les maires du pays doivent adhérer, par conséquent, ils portent la responsabilité principale du respect dû dans tous les territoires.

« Les maires seront chargés de l’application du décret et ceux qui devront l’appliquer sont les propriétaires de chaque établissement. S’il y a un établissement qui ne respecte pas la mesure, le code de police entrera en vigueur, qui va de l’appel à l’attention à la fermeture du lieu. En outre, toute pénalité à cet égard sera sur le propriétaire et non sur le citoyen. Les maires donneront les instructions nécessaires à leurs forces de police sur la manière d’agir », a expliqué le directeur.

Vous pourriez également aimer...