Les manipulations du sommet Celac-UE sont alertées

L’ambassadeur de la République bolivarienne du Venezuela en Bolivie, César Trómpiz, a assuré ce lundi que l’exclusion de tout pays du sommet Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (Celac)-Union européenne (UE) conduirait cette réunion à l’échec en matière internationale.

« Nous, latino-américains et caribéens, devons être très énergiques en ce sens, cette réunion est importante dans le sens de générer des liens interrégionaux qui permettent un développement partagé », a-t-il déclaré à Prensa Latina, selon AVN.

Ces déclarations coïncident avec une plainte déposée ce lundi par le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, concernant le manque de transparence et le comportement manipulateur de l’UE dans la préparation du IIIe sommet CELAC-UE.

Auparavant, le diplomate a assuré qu’il y avait des raisons de s’inquiéter du III Sommet des chefs d’État et de gouvernement de la CELAC et de l’UE, prévu les 17 et 18 juillet à Bruxelles, car ils tentent d’imposer des formats restrictifs et diviseurs. cela rendrait impossibles des discussions directes et transparentes.

De même, Trompiz a rejeté les attaques médiatiques constantes du gouvernement des États-Unis contre Cuba, le Venezuela et le Nicaragua à la veille de cette réunion.

« Ce sont des médias d’entreprise avec des intérêts particuliers qui répondent aux intérêts des oligarchies qui ont perdu le contrôle des gouvernements populaires d’une bonne partie de l’Amérique latine et des Caraïbes, en particulier de Cuba, du Venezuela et du Nicaragua », a-t-il estimé.

Depuis la Bolivie, il a rappelé que les attaques impériales seront toujours au centre d’une propagande agressive contre les gouvernements et les peuples qui ne se soumettent pas aux diktats de l’empire du Nord.

« Ce ne sont pas des médias, ce sont des instruments de la doctrine néolibérale et capitaliste contre la souveraineté des pays qui construisent le socialisme et promeuvent la justice sociale », a conclu le diplomate.