Le Brésil

Les métallurgistes de Toyota concluent également un accord avec un réajustement complet

São Paulo – Les travailleurs de Toyota, à São Bernardo, ont également approuvé lors d’assemblées, hier (29), un accord avec un ajustement pour l’inflation, mettant fin à la campagne salariale chez les constructeurs automobiles à la base du Syndicat des métallurgistes ABC (SMABC). Les négociations se poursuivent dans d’autres secteurs.

Avec cela, ils garantissent un ajustement par l’INPC accumulé en 12 mois, jusqu’en août, la veille de la date de référence : 10,42%, payés rétroactivement. L’accord comprend des bons d’alimentation (à partir de novembre), le renouvellement des clauses sociales et un article qui donne la préférence, à partir de janvier, à l’embauche de travailleurs vaccinés.

« L’obtention de bons alimentaires est très importante, car c’est un réel gain. Compte tenu de l’augmentation du coût de la vie, de l’augmentation de la nourriture, ce montant allégera un peu le budget », a déclaré le directeur administratif du syndicat, Wellington Messias Damasceno. « Toyota a été cohérent, a révisé les chiffres en fonction de sa planification de la production et des ventes et a valorisé les efforts des travailleurs. »

discuter des investissements

Le leader a ajouté que les discussions prennent également en compte les alternatives qui garantissent l’avenir de l’usine dans la région. « Nous voulons discuter de l’avenir de cette usine, s’il s’agira d’une usine de composants, quels composants nous allons produire et quels investissements nous allons recevoir. Nous voulons également débattre de ce qui peut être fait pour garantir des emplois et générer de nouveaux emplois », dit-il. Les conversations sont toujours menées en gardant à l’esprit qu’une grande entreprise ici renforce et encourage les autres à être ou à venir dans notre région », ajoute Wellington.

Les métallurgistes avaient déjà conclu un accord avec Scania, également à São Bernardo. Chez Mercedes et Volkswagen, les accords signés l’an dernier sont en vigueur.

Les syndicats liés à la FEM-CUT, la fédération étatique, continuent de négocier des accords par secteur. Ce jeudi (30), le G2 (entreprises de machines et d’équipements électroniques) a également atteint 10,42% d’un coup. A la base d’ABC, ce groupe regroupe près de 13 mille métallurgistes. Certaines entreprises pourraient se mettre en grève dans les prochains jours. Le segment aéronautique proposait même les 10,42%, mais les clauses sociales n’étaient pas correctes. D’autres catégories, comme les produits chimiques, viennent d’approuver un renouvellement d’accord, dont l’INPC.

Vous pourriez également aimer...