Les pluies affectent les routes et les municipalités métropolitaines de Táchira

Les précipitations qui ont été générées au cours du week-end ont touché plusieurs municipalités de la zone métropolitaine de l’État de Táchira, y compris différents secteurs de la route entre les villes de Rubio et San Cristóbal.

Samedi soir, les fortes pluies ont provoqué un important glissement de terrain dans le secteur de Tononó, via Rubio, municipalité de Junín, provoquant l’obstruction partielle d’un tronçon de route appartenant au neuf local (L009).

Le Secrétaire de Gouvernement, avec le Pdte de l’IVT et la communauté, inspecte les affectations de L009. Photo Omar Pernia

Des agents de la Protection civile étaient présents sur les lieux pour inspecter et évaluer l’impact de la situation. La cause, la saturation du sol, il s’est déplacé lorsqu’il a perdu sa capacité de charge en raison d’être des argiles expansives.

Face à cette situation, le président de l’Institut de l’autoroute Táchira Ángel Márquez a souligné que les zones les plus touchées sont El Pueblito, Berlin, Tononó, Santa Anita, Palma de Cera et Santa Rita. Sections très vulnérables, où les déplacements de masse sont récurrents et restent actifs, conséquence de la saturation des terres par les pluies.

Le secrétaire général du gouvernement, Geovat Huérfano, a visité le secteur de Berlin, l’un des points touchés par les précipitations. Le glissement de terrain de boue, de matériaux granuleux et de grands arbres s’est produit sur le site, causant de graves dommages aux lignes électriques. En collaboration avec la communauté, ils effectuent le déploiement, vérifiant les manœuvres de dégagement de la route.

Huérfano a souligné que la coordination technique a été immédiatement générée par le Cabinet des infrastructures du gouvernement régional, pour faire face rapidement aux effets sur les routes de la section locale 09.

Des engins lourds et des équipes d’ouvriers des entités concernées ont été mobilisés pour le chantier, qui travailleront au dégagement de la route, tant que les conditions météorologiques le permettront.

La façade d’une maison à Cárdenas s’est effondrée

Une maison unifamiliale du quartier de Las Piedras, dans la municipalité de Cárdenas, a été gravement touchée lorsque son mur avant s’est effondré de manière inattendue en raison des précipitations constantes enregistrées dans le secteur.

Les responsables de la protection civile de Táchira ont effectué une analyse structurelle du bâtiment pour atténuer les éventuels facteurs de risque existants.

Selon le rapport des hommes en orange, lors de l’expertise initiale, il a été possible de démontrer un bâtiment de longue date réalisé avec des éléments de construction rudimentaires. Le mur d’entrée de l’enceinte était en terre battue, il a fini par s’effondrer de 75% à cause de la saturation en eau des pluies.

Paroisses de San Cristóbal touchées

Aux premières heures de ce dimanche 20 août, deux habitations ont été touchées par le mouvement de la pente. Un rocher s’est détaché et est tombé sur une maison, effondrant le mur d’enceinte arrière. Une résidence secondaire est touchée par la chute d’un arbre sur la structure. Les deux situations se sont produites dans les quatre trottoirs de Rafael Moreno de la paroisse de San Sebastián dans la capitale de Tachira.

Une autre procédure a été menée en raison de l’augmentation du débit de la rivière La Zorquera, où quatre maisons ont été touchées. Les familles ont été expulsées de manière préventive et les 16 adultes plus trois mineurs ont été placés dans des abris provisoires.

À Zorca Providencia, paroisse de San Juan Bautista, la structure d’une église des Témoins de Jéhovah s’est effondrée. Personne n’a été blessé sur le site, seulement des dégâts matériels.

À Santa Elena, également à Zorca Providencia, une surveillance des affluents d’eau du secteur est effectuée, où les responsables des agences de prévention observent une augmentation du débit à un niveau moyen-élevé, sans habitations touchées.

Les différentes organisations appartenant au Système national de gestion des risques surveillent en permanence les zones à risque et peuvent ainsi atténuer toute adversité.

Les prévisions de l’INAMEH pour les prochaines heures indiquent que les pluies se poursuivront dans plusieurs États du pays, avec des pluies et des décharges électriques, dont les Andes vénézuéliennes.