Le Venezuela

Les producteurs de Palavecinenses réparent les routes rurales

Les producteurs de la partie supérieure de la municipalité de Palavecino (Cabudare) dans l’État de Lara, travaillent à la récupération de la route, qui est également utilisée pour le VTT.

En ce qui concerne les tâches rustiques, Iris Martínez, qui vit dans la zone du conseil communautaire de Las Axaguas 1-A, a indiqué que « les producteurs en autogestion exécutent la réparation des routes rurales, l’enlèvement de la forêt, l’ouverture des caniveaux et le remplissage les fissures faites par l’eau de pluie ».

Martínez a décrit que les travaux ont commencé le week-end dernier et se poursuivront le 24 juillet, évaluant qu’«une partie des producteurs a collaboré au travail et aussi aux ingrédients de la nourriture (bouillis), des voisins de travail de tous âges, hommes, femmes et les enfants », a-t-il déclaré.

Les habitants de la communauté susmentionnée, qui sont au nombre de 115 producteurs, utilisent environ 7 kilomètres (km) de route principale à pied et en véhicules, dont, environ six km, sont entourés d’espèces d’Araguán, Framboyán, palo sain ou Véra et Apamates.

Environ 25 cyclistes, chaque après-midi, empruntent l’avenue principale en cours d’aménagement par les mêmes habitants du secteur de Las Axaguas, comme alternative au plein air.

Plusieurs petits exploitants se consacrent à la plantation d’aubergines, de bananes, de ciboulette, de maïs, de goyave, d’ail de Chine, de poivron, de fruit de la passion. D’autres à l’élevage de chèvres, de bovins, de poulets créoles et de lapins.

Pour sa part, l’éleveur de lapins, Roberto Alvarado, a commenté que depuis son enfance, il connaît la dynamique du domaine, c’est pourquoi il garde dans son troupeau de « un peu », en plus de l’élevage de 90 lapins.

Walther Cordero a parlé de l’importance qu’il a actuellement, se consacrant à la production à petite et moyenne échelle. « Il faut essayer de résoudre la consommation familiale jusqu’à parvenir à une production à vendre à des prix solidaires, directement, au consommateur », a-t-il ajouté.

Un autre aspect qui caractérise la commune de Las Axaguas 1-A est son potentiel touristique, d’où l’existence de deux auberges : Pachamama et La Rosa.

Ses propriétaires, Elías Chanap du premier mentionné et Germán Carlos Cano du second, ont parié sur l’investissement et prévoient de consolider la zone, générant des lits de qualité et en harmonie avec l’environnement montagnard de cette région de Palavecinense.

Dans la communauté, se distingue également la construction de maisons en pisé qui, dans leur processus initial, sont constituées d’ateliers pour l’élaboration du matériau et donnent ensuite forme à la résidence de leurs producteurs.

Enfin, Iris Martínez, a repris en disant que depuis 2010, le Conseil communautaire a considéré la cartographie de manière organisée, de sorte qu’aujourd’hui, ils mettent également à jour la numérotation de chaque parcelle et les noms des rues.

Vous pourriez également aimer...