Le Brésil

L'IBGE enregistre environ 13 millions de chômeurs en août – Jornal da USP

//jornal.usp.br/wp-content/uploads/2020/09/1ª_-DESOCUPAÇÃO-PANDEMIA_PROFº_-HELIO-ZYLBERSTAJN_ROXANE1.mp3

Le Brésil a terminé le mois d'août avec environ 12,9 millions de chômeurs, soit près de 3 millions de plus qu'en mai, ce qui correspond à une augmentation de 27,6% sur la période, selon les données de l'Institut brésilien de géographie et Statistiques (IBGE). On estime que la population occupée est de 82,1 millions, cumulant une réduction de 2,7% par rapport à mai. Pour faire face à cette situation de chômage, le USP dans le Air Journal il a reçu Hélio Zylberstajn, professeur à la School of Economics, Administration and Accounting (FEA) de l'USP et coordinateur du projet Salariômetro de la Fundação Instituto de Pesquisa Econômica (Fipe).

Premièrement, le professeur fait une distinction entre les termes chômage et chômage, celui utilisé par l'IBGE. Selon lui, la différence est subtile, car il est possible qu'une personne n'ait pas d'emploi – ne soit pas employée, avec ou sans permis, mais soit occupée. «Le taux de chômage de 27,6% est la partie visible de l'occupation. Lorsque le covid-19 est arrivé au Brésil, 10 millions d'emplois ont été soudainement perdus. La grande majorité n'avait pas d'emploi, mais était employée: essentiellement des travailleurs ruraux, comme on les appelle », explique Zylberstajn.

L'économie montrant des signes de reprise, les gens sont à nouveau à la recherche d'un emploi et se retrouvent au chômage. Avant, ces personnes n'étaient pas sur le marché et, par conséquent, n'étaient pas occupées. "Le taux de chômage a augmenté, mais la taille de la non-occupation est la même." Avec les entreprises qui embauchent progressivement à nouveau, les marchés informels se développent à nouveau et les gens sont à nouveau occupés. "C'est ironique", dit Zylberstajn, "car l'occupation augmente et le chômage augmente".

Les personnes à faible revenu et au chômage sont dans une situation pire que la plupart des gens. Avec une aide d'urgence, ce groupe a été servi. «Apparemment, un programme social permanent sera formulé, dérivé de cette aide. Les critères que nous ne connaissons pas, mais probablement sociaux, basés sur le revenu par habitant des familles », dit l'enseignant. Pour lui, le nouveau programme devrait avoir comme paramètre le nombre d'enfants dans la famille. «Le problème est de savoir d'où proviendront ces ressources», souligne-t-il.

Le professeur conclut en affirmant la nécessité d'instaurer une sécurité et une confiance légale pour que l'investissement revienne, car, selon lui, ce n'est que de cette manière qu'il est possible de mettre en œuvre des programmes sociaux efficaces, c'est-à-dire de fournir un emploi aux travailleurs au Brésil.

Écoutez l'interview complète sur le joueur.


USP dans le Air Journal
Jornal da USP no Ar est un partenariat entre Rádio USP et l'École polytechnique, la Faculté de médecine et l'Institut d'études avancées. Il cherche à approfondir les problèmes actuels de plus grande répercussion, en plus de présenter des recherches, des groupes d'étude et des spécialistes de l'Université de São Paulo.
A l'antenne du lundi au vendredi, de 7h30 à 9h30, avec une présentation de Roxane Ré.
Vous pouvez syntoniser Rádio USP à São Paulo FM 93,7, à Ribeirão Preto FM 107,9, via Internet à l'adresse www.jornal.usp.br ou via l'application mobile.

.

.

.

Vous pourriez également aimer...