La Colombie

Liss Pereira a été taquinée à l’école pour avoir vendu des arepas pour surmonter la crise économique

Le chapitre du samedi 25 septembre ‘MasterChef Célébrité’ était chargé de souvenirs, les participants ont relevé un défi qui les a amenés à revivre leur enfance dans une assiette.

A cette occasion, les téléspectateurs ont pu découvrir ces secrets sur la vie des huit meilleurs cuisiniers restants en compétition, et que peu connaissaient cette étape en famille.

Le comédien Liss Pereira Elle a été l’une des premières à partager ces saveurs qui l’ont transportée dans son enfance, en mentionnant les arepas que sa mère a emballés pour qu’elle mange à l’école.

« Je me souvenais de la récréation… Ma mère m’envoyait toujours des arepa, les arepitas de ma mère », a commenté le coin dans le concours en essayant de retenir ses larmes.

« On pourrait penser qu’il est facile et heureux de se souvenir de l’enfance, mais plus nous vieillissons, plus nous désirons les choses que nous avons déjà perdues », reflété Liss devant les caméras du programme.

Plus tard, quand ils ont tous commencé à cuisiner, la comédienne a révélé plus de détails sur les arepas que sa mère lui préparait, assurant qu’ils étaient très importants non seulement en raison de leur richesse, mais parce qu’ils étaient d’une grande aide pour soutenir sa famille à une époque où celui qui traversait une crise économique.

« J’ai vendu ces arepas et je les ai vendus avec fierté »il a exprimé avec un sourire sur son visage.

Cependant, cette étape de sa vie a été compliquée par les taquineries de ses camarades de classe et les réprimandes des enseignants, comme il l’a dit. Liss.

« Nous traversions une période très difficile avec ma mère, en raison d’un cas de force majeure, mon père n’était pas avec nous à ce moment-là et ma mère s’est occupée de moi et de ma sœur, qui souffrait de paralysie cérébrale. Alors je lui ai expliqué pourquoi nous ne l’avons pas fait. vends les arepas qu’elle fabriquait et j’allais les vendre à l’école « , se souvint-il.

« J’ai eu des ennuis avec mes parents et avec les religieuses de mon école pour avoir vendu des arepas sans autorisation », a ajouté le comédien.

Liss Elle a rappelé que ses parents étaient toujours solidaires et que tout le monde savait que les sacrifices qu’ils faisaient étaient pour une bonne cause.

« Mon arepa s’appelle arepa berraca, j’ai toujours eu des parents qui ne me laissaient pas tranquille », il a souligné.

Capture d'écran.  Photo : Instagram

Capture d’écran. Photo : Instagram

Vous pourriez également aimer...