L’Italie enregistre le premier cas de nouvelle variante d’Omicron

Ce samedi, L’Institut italien de la santé a indiqué dans un communiqué que le premier cas de la variante omicron avait été détecté dans le pays.

Les autorités, qui ont confirmé qu’il s’agit d’une personne arrivée du Mozambique, ont expliqué que « le patient et sa famille vont bien », selon l’AFP.

L’enregistrement intervient après que le pays a récemment décidé de restreindre les voyages en Afrique du Sud, comme mesure pour empêcher l’arrivée de la nouvelle souche dans le pays.

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a qualifié vendredi dernier d' »inquiétante », la nouvelle variante B.1.1.529 du covid-19, détectée pour la première fois en Afrique australe.

L’entité a confirmé que la variante a montré qu’elle est associée à un ou plusieurs changements, il n’est donc pas encore possible d’avoir un pronostic complet de sa fatalité.

Cette nouvelle variante inquiète du nombre élevé de mutations qu’elle présente et a conduit de nombreux pays à suspendre les vols et les liaisons avec l’Afrique australe, précise l’EFE.

C’est le cas de l’Italie, qui a interdit vendredi à toute personne décédée au cours des 14 derniers jours dans huit pays africains d’entrer dans le pays à titre préventif.

Les pays sont l’Afrique du Sud, le Lesotho, le Botswana, le Zimbabwe, le Malawi, le Mozambique, la Namibie et Eswatini (anciennement Swaziland).

★★★★★