Le Venezuela

L’OTAN ne limitera pas le déploiement d’armes en Finlande et en Suède

Le secrétaire général adjoint de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), Kamiy Gran, a annoncé mardi que la coalition ne garantirait pas le non-déploiement d’armes nucléaires en Finlande et en Suède en cas d’adhésion à l’alliance.

« Chaque État a la liberté d’accepter ou non des armes dans le domaine nucléaire, et nous n’allons pas imposer de restrictions », a souligné Gran lors d’une interview pour la chaîne de télévision suisse RTS, a rapporté Prensa Latina.

Rappelons que le 18 mai, les ambassadeurs finlandais et suédois auprès de l’OTAN, respectivement Klaus Korhonen et Axel Wernhoff, ont soumis leurs demandes d’adhésion à l’alliance au secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg.

Compte tenu de l’élargissement de la position de l’OTAN et de la Russie, le responsable de l’Alliance a estimé qu' »il ne croit pas » que Moscou aura une réaction militaire à l’incorporation de la Finlande et de la Suède.

Sur les obstacles que les pays nordiques ont rencontrés pour entrer dans l’OTAN, en raison de la position ferme du président turc, Recep Tayyip Erdogan, Gran a déclaré qu’il espère que les différends avec la Turquie pourront être résolus, sur la volonté d’Helsinki et de Stockholm de rejoindre le alliance, lors du sommet de l’Otan à Madrid, qui aura lieu du 28 au 30 juin.

La position de force du président Erdogan tient au fait qu’aucun des deux pays n’est honnête dans ses promesses de couper les relations ou les liens avec le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et les milices kurdes des Unités de protection du peuple (YPG), considérées par Ankara en tant qu’organisations terroristes, ont déclaré les agences.

La Finlande renforce sa capacité défensive

Il n’est pas surprenant qu’avec la future intégration de la Finlande et de la Suède dans l’OTAN, les deux pays commencent à signer des accords d’échanges en matière militaire et stratégique.

À la mi-mai, la Finlande et l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord ont signé un accord technique visant à renforcer les capacités militaires et l’assistance au pays hôte, a rapporté le ministère finlandais de la Défense.

Selon une note de Sputnik, « le renforcement de la capacité de soutien du pays hôte renforce la capacité défensive de la Finlande ».

« Le but de la signature du document et de l’expansion du potentiel pratique est d’assurer la réception effective de l’aide militaire », a déclaré le ministre finlandais de la Défense Antti Kaikkonen.

Vous pourriez également aimer...