Le Venezuela

L’Uruguay évalue l’autorisation d’entrée de touristes vaccinés contre le covid-19

L’Uruguay étudie la possibilité d’autoriser l’entrée des touristes vaccinés contre le covid-19 ou ayant souffert de la maladie et immunisés.

C’est ce qu’a déclaré le ministre uruguayen du Tourisme, Germán Cardoso, dans des déclarations à la presse, où il a déclaré qu’il avait lui-même proposé cette possibilité lors du dernier Conseil des ministres.

« Il est à l’étude dans l’orbite des professionnels scientifiques du GACH (Groupe consultatif scientifique honoraire) et du ministère de la Santé publique pour apporter une réponse », a déclaré Cardoso.

En ce sens, il a souligné que « sûrement » le passeport santé est une tendance qui pousse le monde à aller dans cette direction et a ajouté que l’Uruguay participera à un congrès de l’Organisation mondiale du tourisme où la question sera étudiée.

L’été sud de l’Uruguay a été fortement affecté par la mesure de fermeture des frontières en raison du covid-19 puisque sa force touristique repose sur les visiteurs des pays voisins, l’Argentine et le Brésil.

À cet égard, Cardoso a souligné qu’ils ne disposent toujours pas des chiffres définitifs de l’impact de cette mesure sur le secteur, bien qu’il ait souligné qu’à partir du portefeuille, ils ont réussi à séduire les Uruguayens dans le tourisme intérieur.

«Cela a fonctionné dans une situation très complexe. Le fait que les Argentins et les Brésiliens, qui sont nos principaux clients, ne puissent pas venir, a généré de lourdes pertes », a-t-il commenté.

De même, il a souligné que les dépenses touristiques de l’Uruguay étaient plus importantes, mais que, pour des raisons logiques, elles ne pouvaient pas atteindre ce que dépensent les étrangers qui font du tourisme dans le pays.

«Maintenant, nous (travaillons) avec la conviction que nous pouvons planifier un deuxième semestre comme nous ne pouvions pas le faire au cours de 2020 et au premier semestre 2021, sûrement avec la population vaccinée et vaccinée dans des conditions pour recevoir étrangers », a-t-il souligné.

Le ministre a également évoqué l’annonce d’American Airlines selon laquelle elle cesserait de voler directement entre l’Uruguay et les États-Unis et a souligné que c’était une mauvaise nouvelle pour le pays sud-américain.

« J’ai parlé hier avec (le ministre uruguayen des Affaires étrangères) Francisco Bustillo pour lancer des actions devant la représentation du gouvernement des États-Unis en Uruguay dans le but de renverser la situation », a-t-il conclu.

EFE

Vous pourriez également aimer...