L’utilisation d’un fusil de chasse de calibre 12 est interdite pendant les manifestations

Après avoir terminé la première réunion entre les représentants de la police nationale et la soi-disant première ligne, un accord a été conclu que le premier point de la réforme de la Brigade mobile anti-émeute (ESMAD)consistera en l’interdiction d’utiliser des fusils de chasse de calibre 12.

Un groupe de jeunes appartenant à la première ligne a eu l’occasion de parler avec des membres de la police, et donner leur avis sur la manière dont ESMAD devrait agir pendant les manifestations.

Cela a été confirmé par le sénateur du Pacte historique, Gustavo Bolívar, qui via son compte Twitter a partagé la lettre précisant tout ce qui s’est passé lors de cette première rencontre, entre les deux parties.

« Le directeur de la police nationale a annoncé que l’utilisation des fusils de chasse et des marqueurs de calibre 12 est interdite. Face à l’utilisation de l’appareil Venom, autour duquel il y a eu une discussion critique, il a promis de consulter le ministre de la Défense et le président de la République », peut-on lire dans le document partagé à Gustavo Bolívar.

Selon le communiqué, lors du débat sur l’interdiction de ces appareils, il y a eu une « discussion animée » contre l’utilisation de l’appareil Venomqui est utilisé par plusieurs chars Esmad, et comme un accord n’a pas été trouvé, le directeur de la police a promis de consulter la question avec le président Gustavo Petro et le ministère de la Défense.

Photo : Twitter @GustavoBolivar

Il convient de noter que depuis des années, de nombreux jeunes et responsables demandent l’interdiction de l’utilisation de ces armes, car plusieurs jeunes ont été durement touchés par ces dispositifs au cours des différentes journées de contestation qu’ont connues le pays. Tel est le cas de l’étudiant Dylan Cruz, qui a perdu la vie le 25 novembre 2019après avoir reçu l’impact d’une munition de fusil de chasse de calibre 12, dans la tête.

Aussi, lors de la réunion de nouveaux mécanismes de dialogue ont été établis pour que l’engagement ne soit pas seulement de la part de la Police, mais aussi que les membres de Front Line s’engagent à respecter la loi et à participer au dialogue avec les autorités.

★★★★★