Le Venezuela

Maduro a dénoncé des projets de vol d’armes de la République à la Colombie

«La principale menace pour la stabilité du peuple vénézuélien vient du gouvernement colombien», a souligné ce mardi le président de la République et commandant en chef des Forces armées nationales bolivariennes (Fanb), Nicolás Maduro, ce mardi lors d’une journée de bilan des exercices militaires « Commandant suprême du Bouclier bolivarien Hugo Chávez Frías 2021 ».

Au siège du ministère de la Défense, à Fort Tiuna Caracas, le chef de l’Etat a dénoncé les plans conçus à partir de la Colombie pour voler des armes à la République. « Ils veulent chaotique le système d’armes vénézuélien. Que personne ne baisse la garde! », A-t-il prévenu.

Le dignitaire a affirmé vouloir aggraver un conflit armé à partir de la reprise réactivée par Iván Duque pour tenter de violer la souveraineté territoriale sacrée du Venezuela. « Depuis la Maison de Nariño, des activités sont prévues chaque jour pour déstabiliser le Venezuela », a-t-il déclaré.

« Avec cela, ils essaient de justifier un Casus belli pour aggraver un conflit armé », a déclaré le président Maduro, désignant le président de la Nouvelle-Grenade, Iván Duque, comme l’auteur de plans visant à établir de nouveaux faux positifs contre le Venezuela.

De même, il a dénoncé que le Venezuela enregistre plus de 600 cas d’achat, de corruption de fonctionnaires vénézuéliens par la direction colombienne des renseignements « Chaque jour, ils recherchent un traître. Ils n’ont pas pu! »

Maduro a souligné que «la principale menace contre la stabilité, la paix, la tranquillité et le bonheur du peuple vénézuélien vient de la Colombie, de l’oligarchie colombienne, de l’État narco-paramilitaire répressif de Colombie, de l’État qui commet des massacres, qui a fait disparaître des milliers et des milliers de personnes. ».

Le décret d’Obama contre le Venezuela a ouvert la voie à des sanctions

Le président de la République, Nicolás Maduro, a souligné ce mardi que le décret de l’ancien président américain Barack Obama, qui a déclaré le Venezuela comme une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale américaine, avait ouvert les portes à l’administration Donald Trump pour des sanctions unilatérales. illégal contre le peuple vénézuélien.

Depuis le siège du ministère de la Défense, à Fort Tiuna Caracas, il a rappelé qu’en un jour comme aujourd’hui il y a 6 ans, Obama a signé le décret nous considérant comme une menace inhabituelle et extraordinaire pour la sécurité nationale des Etats-Unis, « là les sanctions a commencé. »

« Il y a six ans, Barack Obama a signé le malheureux décret décrétant au Venezuela une menace inhabituelle et extraordinaire contre la sécurité nationale des États-Unis d’Amérique (…) Ce décret a reçu la répudiation du monde », a souligné Maduro.

En ce sens, il a rappelé que chaque 9 mars est commémoré la Journée de l’anti-impérialisme bolivarien, vénézuélien et latino-américain. « Ce que le Venezuela veut, c’est vivre en paix, ce qu’il veut, c’est la reprise de son économie, la reprise de l’État providence violé par les sanctions pénales de l’empire nord-américain contre le pays. »

Il a déclaré que le Venezuela montrait au monde qu’il pouvait suivre sa propre voie. « C’est un 21ème siècle où, sans aucun doute, ce sera la fin des empires dans le monde. Allons de l’avant! »

«Le commandant suprême du Bouclier bolivarien, Hugo Chávez Frías 2021»

Le président de la République, Nicolás Maduro a rapporté ce mardi que les exercices 2021 «Bouclier bolivarien» seront répétés «au moment et dans la région nécessaires» pour tester la capacité de déploiement et de défense territoriale dans les États, dans les municipalités. , dans les communes, aux frontières, sur les côtes, dans les rivières.

Le chef de l’Etat a souligné que « nous ne préparons pas la guerre, nous nous préparons à défendre la paix, à défendre le territoire, à défendre la famille vénézuélienne, l’idée de patrie, le projet national Simón Bolívar ».

Maduro a souligné que tous les exercices militaires sont des tests permanents pour affiner le puissant muscle de la puissance militaire vénézuélienne. « Nous avons besoin d’une puissance militaire très puissante pour cette période du 21ème siècle, personne ne respecte les faibles, ceux qui sont subordonnés au commandement des Empires qu’ils ne respectent pas »

Le dirigeant national a exhorté à continuer d’avancer vers la construction d’une force militaire très puissante. «Ils ne respectent pas les faibles, ceux qui sont subordonnés au commandement des empires. Le Venezuela est respecté dans ce monde », a-t-il ajouté.

Maduro a souligné que nous sommes à chaque fois dans une meilleure situation pour avoir la capacité de réaction immédiate de nos forces militaires dans la défense du territoire national, avec le moral le plus élevé.

Le également commandant en chef de la Fanb, a félicité les hommes et les femmes en uniforme et le peuple organisé pour le renforcement de la puissance défensive nationale ainsi que l’union civico-militaire pour protéger et garantir l’indépendance, la souveraineté et la paix nationale, qui assure la défense intégrale de la patrie.

Vous pourriez également aimer...