Maduro crée le Commandement Présidentiel Spécial du 1×10 du Bon Gouvernement

Le Président de la République, Nicolás Maduro, a annoncé ce jeudi la création du Commandement Présidentiel Spécial du 1×10 de Bon Gouvernement, une instance qui fera avancer trois composantes essentielles : Bricomilles, Missions et Grandes Missions.

« Je forme un Commandement Présidentiel Spécial pour prendre les rênes du développement d’une nouvelle étape du 1×10 et des Bricomiles », a-t-il exprimé.

Depuis la Salle de Situation du Système 1X10 de Bon Gouvernement, le Chef de l’État a nommé Leonardo Montezuma comme Chef National du Commandement Présidentiel Spécial du 1×10 de Bon Gouvernement, à qui il a demandé de relier les programmes sociaux, les missions et les grandes missions « pour garantir des solutions ». au peuple vénézuélien

Montezuma, un jeune Vénézuélien de 35 ans, né le 16 février 1989 (pendant le mois du soulèvement social de Caracazo contre le FMI) et qui fait partie de la jeune génération intermédiaire de la Révolution bolivarienne.

Il a également annoncé le Plan 95, qui vise à accroître l’attention et la solution des problèmes signalés par les personnes via la ligne 58 de la VenApp de 68 % à 95 %. Il s’est fixé comme objectif le 1er juillet. « Rapprochons ce rayon au maximum – comme le dit Lacava – car nous visons un respect de 95% des soins aux personnes. »

« Il s’agit d’avancer avec beaucoup de volonté et de détermination dans un processus de concentration des efforts, dans un processus d’articulation des forces pour atteindre un niveau plus élevé d’efficacité dans les politiques publiques dans les plans et parvenir à un 2024 d’attention, de solution des problèmes « , a déclaré le dignitaire.

Dans ce sens, le Président National a ordonné la création de conditions optimales pour les nouveaux projets du gouvernement.

À cette fin, Maduro a nommé des marraines et des parrains pour les 24 entités fédérales du pays afin que, depuis le territoire, elles garantissent des solutions efficaces aux demandes les plus sensibles du peuple vénézuélien.

Le Président a expliqué qu’avec la nomination des parrains et marraines, l’objectif est de construire une structure qui permette de meilleurs résultats au service du peuple, avec une plus grande efficacité dans l’exécution des politiques publiques.

Ci-dessous la désignation des marraines et parrains par état :

  • Zulia : Nestor Reverol
  • Miranda : Gabriela Jiménez
  • Caracas : Mervin Maldonado
  • Carabobo : Delis Álvarez
  • Aragua : Yelitze Santaella
  • Lara : Ernesto Villegas
  • Anzoategui : Pedro Rafael Tellechea
  • Bolivar : Delcy Rodríguez
  • Tachira : Rodolfo Marcos Torres
  • Faucon Juan Carlos Loyo
  • Sucre : Remigio Ceballos
  • Monagas : Carlos Leal Telleria
  • Portugais : Raúl Alfonzo Paredes
  • Mérida : Wilmar Castro Soteldo
  • Barina : Vladimir Padrino López
  • Guárico : Ricardo Menendez
  • Trujillo : Magaly Gutiérrez
  • Yaracuy : José Félix Rivas
  • Nouvelle Esparta : Ali Padrón
  • Apure : Ildemaro Villarroel
  • La Guaira : Yván Gil
  • Cojedes: Sandra Oblitas
  • Delta Amacuro : Clara Vidal
  • Amazonas : José Lorca

Équilibre

Au cours de l’activité, le Président a informé que le 1X10 de Bon Gouvernement a reçu 3 millions 647 mille 060 rapports, dont 2 millions 393 mille 641 ont été traités et résolus.

De même, le 1×10 de Bon Gouvernement, en un an et demi après sa création au Venezuela, pour répondre aux plaintes du peuple, a donné des réponses évaluées à 67,27% d’efficacité sur tout le territoire national, a rapporté le président.

L’impérialisme et le bureaucratisme, ennemis du Venezuela

Maduro a déclaré que le Venezuela a deux grands ennemis :

  • L’impérialisme nord-américain, auquel nous avons résisté et vaincu.
  • Bureaucratisme, indolence et négligence criminelle.

A cet égard, il a appelé le peuple vénézuélien à se déclarer « en bataille, en combat permanent contre la bureaucratie criminelle, contre le fonctionnaire indolent où qu’il soit ».

Il leur a demandé d’aller à la recherche du peuple et de créer les conditions optimales pour le développement des politiques gouvernementales.

« Je lance un appel public pour que nous nous déclarions en bataille et en combat permanent contre la bureaucratie et l’indolence des fonctionnaires (…) Allons-y et laissons ce problème prendre fin », a déclaré Maduro.

Il a réitéré que la négligence et les bureaucrates maltraitent le peuple et nuisent également à la révolution de l’intérieur.

« D’un côté, l’impérialisme avec ses sanctions criminelles, ses persécutions, ses campagnes psychologiques, tout son mal et sa perversité, mais avec cela nous avons appris à combattre… Mais l’autre ennemi, parfois invisible, est très destructeur, parfois invisible. . Le négligent, l’indolent, n’apparaît pas, il se cache », a-t-il déclaré.

De même, le chef de l’État a souligné que les bureaucrates sont des infiltrés qui laissent endommager les affaires des gens pour « ensuite vouloir être payés, comme dit la droite » en sabotant les services et en provoquant le désespoir.

Le dignitaire a également ordonné de renforcer les Comités locaux d’approvisionnement et de production (CLAP), « les porte-parole, les chefs de rue, le peuple combattant ».

Bricomilles

Dans le cadre de cette activité, le président Maduro a ordonné aux Forces armées nationales bolivariennes (FANB) de récupérer cette année 100% des centres éducatifs et sanitaires. « Je demande plus de puissance militaire, d’aller avec les Bricomiles à 100%, d’encadrer avec plus de force. »

De même, il a demandé de renforcer les équipes de Bricomiles pour atteindre l’objectif du mois de juillet de cette année.

« Aux dirigeants de REDI et ZODI, je dis : Nous devons faire davantage pour la santé de notre population », a exhorté le président.