Le Brésil

Manuel rassemble et identifie la biodiversité des invertébrés marins – Jornal da USP

Le lancement virtuel du deuxième volume du « Manuel d’identification des invertébrés marins dans la région sud-est-sud du Brésil » aura lieu ce mercredi 20, à 18h30.

Par Guilherme Gama

Bannière de l’événement – ​​Photo : Divulgation


Des zones intertidales et des fonds peu profonds à des profondeurs de 3 000 mètres dans la région sud-est-sud du Brésil, il existe une riche faune d’invertébrés marins ; chacun avec son propre habitat, sa situation géographique, avec ses caractéristiques et particularités. Le deuxième tome de
Manuel d’identification des invertébrés marins, de Editoria da USP (Edusp), rassemble, caractérise, illustre et identifie 225 espèces appartenant à ce groupe d’êtres sans colonne vertébrale qui vivent dans les mers et les lacs et brillent aux yeux des naturalistes, chercheurs, étudiants, enseignants et passionnés de la vie marine. La sortie virtuelle de l’oeuvre aura lieu ce mercredi (21), à 18h30, à chaîne Youtube le Musée de la diversité biologique (MDbio), l’Institut de biologie (IB) de l’Université d’État de Campinas (Unicamp).

Le projet fait partie Programme de recherche sur la caractérisation, la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité dans l’État de São Paulo, appelé « Programme Biota », de la Fondation pour le soutien à la recherche de l’État de São Paulo (Fapesp) et organisé par les chercheurs Tatiana Steiner, Cecilia Amaral et Michela Borge.

Le but du livre est de continuer la série de manuels qui cherchent à fournir des informations sur les invertébrés marins d’une manière accessible, didactique et illustrée – pour soutenir, référencer et inspirer l’étude de la zoologie marine brésilienne. Par rapport à première édition, de 2006, également par l’Edusp, qui abritait 185 espèces, celui-ci célèbre le succès du précédent et élargit et complète la connaissance de la faune benthique marine de la région. Une autre motivation pour publier la collection est de combler le manque de connaissances sur ces êtres, surtout compte tenu du processus accéléré de perte de biodiversité, dû aux actions humaines, qui met en danger l’extinction d’espèces encore inconnues.

La nouvelle édition répertorie les animaux sur la base du matériel des programmes Biota/Fapesp-Bentos Marinho, Revizee/Score Sul-Bentos et d’autres projets et les divise en trois grands groupes taxonomiques. Le phylum Mollusca est divisé en trois classes : Polyplacophora, auquel appartiennent les chitons ; Bivalvia, un groupe d’huîtres et de moules, et Gastropoda, d’escargots et de limaces. L’une des familles de ce phylum avec le plus d’espèces décrites dans le manuel est les phasianellidés, qui regroupent de petits escargots marins appelés « coquillages de faisan » ou « escargots de faisan ».

Le phylum suivant est Annelida, représenté par les Polychaeta, les « vers d’eau ». Enfin, Echinodermata, avec les classes Asteroidea et Ophiuroidea, qui traitent des étoiles de mer, et Echinoidea, avec les oursins. Sur les 344 pages, les embranchements sont présentés dans chaque chapitre avec des descriptions des espèces dans un langage clair, synthétique, visuel et de référence rapide.

Le travail, qui n’épuise pas l’étude mais poursuit les connaissances dans le domaine, est le résultat des efforts d’un réseau de chercheurs et d’étudiants diplômés de l’USP, Unicamp, Université d’État de Rio (UERJ), Université fédérale de Rio de Janeiro (UFRJ), Université fédérale de São Paulo (Unifesp), Université fédérale de São Carlos (UFSCar), Université fédérale d’Alagoas (UFAL), Université d’État du Paraná (Unespar) et Université fédérale d’Espírito Santo (Ufes).

Couverture du livre : Manuel d’identification des invertébrés marins – Photo : Divulgation

Le livre Manuel d’identification des invertébrés marins est disponible à l’achat sur le site Edusp, à ce lien. Le lancement virtuel, ce mercredi (21), à 18h30, aura lieu le Chaîne youtube MDbio -IB/Unicamp, accessible ici.

Vous pourriez également aimer...