Le Brésil

Márcio França tient parole, renonce au gouvernement et annonce sa candidature au Sénat

São Paulo – L’ancien gouverneur Márcio França (PSB) a confirmé, ce vendredi après-midi (8), qu’il renonce à sa candidature au gouvernement de l’État, se présentera pour São Paulo au Sénat et soutiendra l’ancien maire Fernando Haddad (EN) à Palácio dos Bandeirantes. « J’abandonne ma candidature parce que je n’abandonne pas mes principes », a déclaré França dans une vidéo.

« J’ai promis il y a quelque temps, c’était très difficile, mais je me suis engagé à ce que celui qui était en tête des sondages puisse être le candidat de notre champ politique. Et voici le mot, vous le connaissez », a-t-il ajouté. « C’est pourquoi j’ai maintenant décidé de soutenir la candidature de Fernando Haddad au poste de gouverneur. Il a rempli ces conditions et est à la pointe de la recherche. Et il est temps de défendre la démocratie avant tout », a-t-il ajouté.

Selon le socialiste, avec la pauvreté croissante et à la porte de la plupart des Brésiliens, la seule façon de changer le scénario est d’élire, ensemble, des candidats engagés à « sauver nos droits, en faisant revenir l’économie de São Paulo et du Brésil à la croissance ». en haut ».

França a anticipé l’annonce, qui était attendue ce samedi (9), lors de l’événement qui se tiendra à Diadema, dans la région ABC de São Paulo, lorsque l’ardoise devrait être officialisée, avec la présence de Haddad, pré-candidat Luiz Inácio Lula da Silva et le vice-président Geraldo Alckmin (PSB).

Direction de la recherche

Le sondage Genial/Quaest publié cette semaine, le premier sans présentateur José Luiz Datena (PSC), qui a abandonné la semaine dernière, montre la France en tête, avec 27% d’intentions de vote, suivie de loin par Paulo Skaf (Républicains), ancien président de la Fédération des industries d’État (Fiesp), avec 13 %. En troisième figure la députée fédérale bolsonariste Carla Zambelli (PL), avec 9 %, et la députée d’État Janaína Paschoal (PRTB), avec 7 %. Milton Leite (União Brasil) et Aldo Rebelo (PDT) avec respectivement 5% et 3% des intentions de vote sont distancés.

Pour le gouvernement de São Paulo, Genial/Quaest affiche, dans deux scénarios sans Márcio França, le leadership de Fernando Haddad avec 35% et 38%, avec la possibilité de gagner au premier tour. Lire la suite:

Vous pourriez également aimer...