Le Brésil

Nouvelle loi sur les enchères : comprenez tout de la loi nº 14.133/21 !

Image d'illustration Nouvelle loi sur les enchères. Image : Pixabay.com.
Image : Pixabay.com

LA Nouvelle loi sur les enchères (loi n° 14133/21) a été promulguée le 1er avril 2021 et a apporté des changements substantiels à la procédure d’appel d’offres. D’un seul coup, la nouvelle loi a remplacé trois autres règles qui régissaient les enchères : la loi générale sur les enchères (8 666/1993), la loi sur les enchères (10 520/2002) et le régime contractuel différencié (12 462/2011).

Les mises à jour apportées par la nouvelle législation auront un impact majeur sur le modèle des procédures. Non seulement le support électronique est devenu une priorité, mais il y a eu des changements dans les modalités d’appel d’offres elles-mêmes, en mettant l’accent sur le dialogue compétitif.

Dans cet article, nous allons vous expliquer brièvement quelques-uns des principaux changements apportés par la nouvelle loi !

Qu’est-ce qu’une enchère ?

Lorsque l’administration publique décide d’effectuer des achats, de contracter des services, de vendre des biens ou d’exécuter des travaux, elle doit, dans presque tous les cas, effectuer une procédure appelée enchère. Les objectifs principaux sont doubles : garantir que toute partie intéressée puisse négocier avec l’État, en évitant les préférences déloyales ; et créer des opportunités de concurrence afin que le meilleur achat ou contrat puisse être conclu.

Ainsi, l’enchère est la procédure administrative que l’État utilise pour acheter ou vendre.

Dans certains cas, l’appel d’offres est abandonné ou n’est pas requis, ce qui peut arriver, par exemple, lorsque la valeur du contrat est très faible ou que l’objet est très spécifique et ne pourrait être exécuté par quelqu’un d’autre (lorsque, disons, la municipalité veut à un spectacle de l’artiste X au carnaval).

Jusqu’en avril 2021, les offres étaient régies par la loi nº 8.666/1993, mais cette législation a été remplacée par la loi dite Nouvelle loi sur les enchèresou la loi n° 14 133/2021. Dans les points suivants, nous apporterons les principaux changements apportés par la nouvelle législation.

Quand la nouvelle loi sur les enchères entre-t-elle en vigueur ?

La nouvelle loi sur les enchères a été publiée et est entrée en vigueur le 1er avril 2021. Cela signifie qu’elle est déjà en vigueur et que toute entité de l’administration publique (Union, États et municipalités) peut utiliser les nouvelles règles pour lancer une procédure d’appel d’offres.

Cependant, l’administration dispose d’un délai de deux ans pour s’adapter aux changements. C’est-à-dire que jusqu’au 1er avril 2023, l’administrateur public peut choisir d’utiliser l’ancienne législation.

Les seuls dispositifs qui ne peuvent plus être utilisés sont les arts. 89 à 108 de la loi nº 8.666/93, qui traitent des infractions commises dans les procédures d’appel d’offres.

Et pour qui la nouvelle loi sur les enchères est-elle valable ?

Pour tous les contrats exécutés par les entités de l’administration publique (fédérale, étatique, de district et municipale). Elle ne s’applique pas aux entreprises publiques, aux sociétés à capital mixte et aux sociétés d’État régies par la loi 13.303/16.

Loi n° 14133/2021, art. 193.

Principaux changements dans la nouvelle loi sur les enchères

numérisation

Maintenant, la règle générale pour toutes les embauches est la support électroniquece qui a rendu la procédure plus agile, transparente et compétitive. Il est également devenu plus facile de participer aux appels d’offres partout au Brésil.

Avec la numérisation, le processus est devenu moins cher et moins bureaucratique. Une procédure électronique réduit les frais de notaire et les allers-retours de timbres et de reconnaissance de signature, qui ont été remplacés par des certificats numériques et des signatures électroniques. La reconnaissance de la signature ne sera requise qu’en cas de doute sur l’authenticité du document.

Loi n° 14133/2021, art. 12, V et VI.

Portail National des Marchés Publics – PNCP

Le Portail National des Marchés Publics (PNCP) est l’une des grandes nouveautés apportées par la nouvelle loi sur les marchés publics. C’est le portail officiel pour la diffusion de toutes les offres promues par les entités de l’administration publique, partout au Brésil.

Tous les avis publics, avenants, plans annuels de passation des marchés, catalogues de normalisation, procès-verbaux d’enregistrement des prix et autres informations sur les marchés seront concentrés dans le PNCP. Le portail fonctionne déjà dans une première version et est accessible sur pncp.gov.br.

Loi n° 14133/2021, art. 174.

Inversion de phase

La procédure d’appel d’offres est composée de phases, commençant par la préparation de l’avis public et se terminant par l’approbation de l’ensemble du processus, lorsque le gagnant est déclaré. Avec la nouvelle loi, l’ordre des phases d’essai et de qualification a été modifié.

Qualification est l’étape de la procédure au cours de laquelle le soumissionnaire doit prouver son aptitude à contracter avec l’Administration, en joignant des documents attestant de sa situation fiscale, sociale, technique, financière et juridique. Ce n’est qu’en phase de jugement que l’Administration décide de la meilleure proposition.

Dans le passé, la qualification précédait toujours le jugement, sauf dans la modalité marchande. Avec la nouvelle loi, la règle générale est l’inversion de phase : Le jugement viendra avant l’habilitation.

Le changement vise à ce que les soumissionnaires se soucient moins de la paperasse et de la bureaucratie et se concentrent davantage sur les détails techniques du projet. Les documents de qualification ne seront demandés qu’au soumissionnaire retenu.

Loi n° 14133/2021, art. 17.

Modalités

Les modalités d’appel d’offres définissent les Format de la procédure et d’établir comment et quand les offres seront faites. Chaque modalité sert un type de contrat réalisé par l’Administration : la vente aux enchères, par exemple, est utilisée pour la vente de biens, tandis que la vente aux enchères est une modalité d’acquisition.

La nouvelle loi a éteint les modalités de prise de prix et d’invitation et créé la modalité du dialogue compétitif. En outre, il a intégré la vente aux enchères, qui était auparavant prévue par une loi spéciale.

Par conséquent, cinq modalités sont désormais prévues :

  • commercefaites par appels d’offres successifs, en sessions publiques et électroniques, pour l’acquisition de biens et de services ;
  • Concurrencedes différends sur les prix entre des soumissionnaires pré-approuvés pour des contrats de travaux et de services d’ingénierie dans le cadre de contrats supérieurs à 1,5 million de R$ et d’autres contrats d’une valeur supérieure à 650 000 R$ ;
  • Concourspour la sélection des personnes intéressées à effectuer des travaux techniques, scientifiques ou artistiques (à ne pas confondre avec appel d’offres public);
  • Enchèrespour la vente de biens immobiliers et autres biens légalement saisis ou mis en gage ;
  • Dialogue compétitif, la nouvelle modalité, dans laquelle les soumissionnaires sont invités à discuter de la meilleure alternative pour le contrat.

Comment fonctionne le dialogue compétitif créé par la nouvelle loi sur les enchères ?

La nouvelle modalité a été créée dans le but d’assister l’Administration dans l’élaboration de marchés complexes, de marchés de travaux et de services. Dans cette modalité, les soumissionnaires préalablement sélectionnés (spécialistes du domaine) sont invités à discuter des alternatives pour répondre aux besoins de l’entrepreneur. Les propositions ne sont faites qu’une fois les discussions terminées.

Loi n° 14133/2021, art. 28.

Critères de jugement

Des critères de jugement sont utilisés pour choisir la proposition la plus avantageuse. La nouvelle loi sur les enchères a maintenu les critères du prix le plus bas, de la meilleure technique (maintenant « meilleure technique ou contenu artistique »), de la technique et du prix et de l’enchère ou de l’offre la plus élevée. Mais elle a aussi créé deux critères : une plus grande remise et un meilleur rendement économique.

Remise plus importante

Déjà prévu par la loi sur les enchères, ce critère peut désormais être utilisé dans toutes les autres modalités. Le gagnant sera choisi en fonction de la remise la plus élevée offerte à l’objet du marché sur la base du prix global fixé dans le dossier d’appel d’offres. Il est important de mentionner que les remises doivent être répétées dans tous les termes additifs du contrat.

Rendement économique plus élevé

Également déjà prévu, mais dans l’ancien régime différencié (RDC), ce critère peut être utilisé dans les contrats d’efficacité, c’est-à-dire les services contractés pour réduire les dépenses courantes.

Ici, la rémunération sera fixée par l’Administration, avec un pourcentage équivalent aux économies réalisées dans l’exécution du contrat. C’est-à-dire que l’entrepreneur est rémunéré en fonction de l’efficacité des économies générées pour le gouvernement.

Loi n° 14133/2021, art. 33.

modes de litige

Sous l’ancienne loi, les litiges se déroulaient de deux manières : les offres étaient soit soumises sous pli cacheté, soit rendues publiques, comme dans la salle des marchés. La nouvelle loi a apporté au moins quatre modes : ouvert, fermé, ouvert/fermé et fermé/ouvert.

  • LA mode ouvert est similaire à celui adopté dans l’ancienne salle des marchés. Dans ce mode, les enchères sont publiques et successives, ascendantes ou descendantes ;
  • Au mode fermé les propositions resteront confidentielles jusqu’à la date et l’heure désignées pour leur divulgation ;
  • en mode ouvrir fermer le différend commence ouvertement. Après une période de temps, les meilleures offres seront soumises à un concours fermé ;
  • en mode fermé ouvert le contraire est fait. Les offres sont préalablement faites de manière fermée, et les meilleures propositions vont à un litige ouvert.

Loi n° 14133/2021, art. 56.

Accréditation

Un institut qui était déjà utilisé dans la pratique a été officiellement prévu dans la nouvelle loi. L’accréditation est une forme de contrat direct dans laquelle l’appel d’offres n’est pas requis. Il fonctionnera comme un enregistrement permanent pour les fournisseurs intéressés par un type de demande spécifique. Ainsi, lorsque le besoin s’en fera sentir, les inscrits seront directement embauchés.

La loi exige que l’avis d’accréditation soit ouvert en permanence pour les nouvelles inscriptions.

L’administration peut recourir à l’accréditation dans trois cas :

  1. Lorsqu’il est possible et avantageux de réaliser des contrats simultanés dans des conditions standardisées ;
  2. Lorsque le bénéficiaire du service (par exemple, le consommateur) peut choisir le justificatif d’identité contracté ;
  3. Sur des marchés fluides, lorsque la fluctuation constante de la valeur et des conditions du contrat rendent une offre irréalisable.

Loi n° 14133/2021, art. 79.

Autres modifications apportées à la nouvelle loi sur les enchères

Une nouveauté apportée par la loi a été la mise à jour de certaines valeurs pour le renonciation à l’appel d’offres. Désormais, les travaux et les services d’ingénierie ou d’entretien des véhicules à moteur seront exonérés dans les contrats jusqu’à 100 000 R$. Les autres services et achats seront annulés pour des montants allant jusqu’à 50 000 BRL.

LA durée des contrats a également été modifié. Avec la nouvelle loi, les contrats de services ou de fourniture continue peuvent durer jusqu’à cinq ans, et peuvent être prolongés jusqu’à une limite de dix ans.

Enfin, il est intéressant de mentionner que désormais les valeurs de référence (paramètre des valeurs pratiquées sur le marché) peuvent être confidentiel. Il n’y a qu’une exception pour les offres jugées avec le critère de remise le plus élevé, puisqu’il est nécessaire de connaître la valeur globale pour faire l’offre.

Loi n° 14.133/2021, art. 75, 24 et 106.

Avez-vous bien compris les changements apportés par la nouvelle loi sur les enchères ? N’oubliez pas de laisser des questions ou des avis dans les commentaires !

Les références:

Connaissez-vous déjà notre chaîne YouTube ?

Avis Facebook pour l’UE !
Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB !


Vous pourriez également aimer...