Le Venezuela

Observation électorale ou ingérence politique ?

C’est impressionnant l’impudence et la manière dont le droit international agit, quand ils méprisent et sous-estiment l’intelligence des peuples et toute conception juridique qui se fait sur les sens et les significations de ce qu’est la souveraineté et l’indépendance des États.

Nous avons le cas pathétique et scandaleux des déclarations désastreuses faites dans un hôtel de Madrid par le haut représentant de l’Union européenne pour la politique étrangère, Josep Borrell, qui a exprimé une série d’intrusions sur ce que seront les véritables objectifs de la mission d’observation. Union et qu’elle est au-dessus des accords conclus sur la participation apparemment « objective et impartiale » vis-à-vis des méga-élections prévues le dimanche 21 novembre 2021.

Lors d’un petit-déjeuner de travail organisé par Nueva Economía Forum, M. Borrell, alors qu’on ne savait pas s’il parlait à titre personnel, au nom de la commission de politique étrangère européenne ou en tant que grand défenseur, tuteur et conseiller de l’opposition politique vénézuélienne , a tenté de préciser que la présence au Venezuela d’une mission électorale ne signifie pas reconnaître la légalité et la légitimité de tous les pouvoirs publics du pays. Sur un ton d’arrogance et de suprémacisme brutal, il a estimé que le rapport présenté par la mission électorale européenne est ce qui déterminera si les élections du 21 novembre ont été « transparentes et crédibles ».

Et tout semble indiquer que l’intention politique de cette mission électorale est d’élaborer un plan B qui viole les accords signés avec le Conseil national électoral, quand il dit à l’opposition vénézuélienne que leur présence aux méga-élections sera « une plus grande garantie pour eux que nous sommes en train d’auditer le système ». Autrement dit, sans eux, le Venezuela n’aura pas de résultats fiables car la fraude électorale sera imposée.

Le gouvernement national, dans un communiqué, déclare avec force : « Le Venezuela confirme qu’il n’acceptera aucune ingérence, et qu’une mission d’observation électorale ayant les caractéristiques décrites par M. Borrell ne sera pas acceptée dans notre pays.

Et qu’ils sont les bienvenus au Venezuela, mais avec une stricte impartialité et objectivité.

Politologue.

Vous pourriez également aimer...