Le Venezuela

Opération civilo-militaire déployée sur le pont de Tienditas

Ce vendredi, un déploiement opérationnel civico-militaire a été effectué au pont binational de Tienditas, dans le cadre des 15 ans du commandement stratégique opérationnel des Forces armées nationales bolivariennes (Ceofanb).

Le déploiement a été effectué à partir de l'État de Táchira, dirigé par 61 brigades. Il s'appelait "Patriota Los Andes".

Lors de l'événement, le travail des groupes de défense du pays a été mis en avant, a assuré le protecteur de l'Etat de Táchira, Freddy Bernal.

Il a expliqué, depuis le pont binational, qu'ils célèbrent également 200 ans d'amour et de solidarité entre le Venezuela et la Colombie qui doivent être maintenus.

«Nous avons déployé le combattant, la sécurité, la milice et tous les corps de soutien pour se conformer à la défense de la souveraineté 24 heures sur 24, face aux groupes violents venus de Colombie, ainsi qu'aux attaques contre le Venezuela» , m'a dit

Il a ajouté qu'il y a 164 kilomètres de frontière exempte de paramilitarisme, «le coronavirus a également été attaqué, nous continuons d'éviter le passage pour garantir les contrôles au Venezuela et nous continuons à tenir malgré le blocus et les menaces.

Bernal, en a profité pour rejeter les attaques dirigées contre le Venezuela, de la part de la Commission des droits de l'homme des Nations Unies (ONU).

«La Commission des Nations Unies dénonce une fois de plus un acte de trahison contre le Venezuela, Bachelet rampe devant l'impérialisme, sachant que l'année dernière en Colombie il y a eu 600 meurtres de dirigeants sociaux, qu'Uribe a un bilan de fosses communes, et d'autres plus de faits. Ils accusent le Venezuela de violer les droits de l'homme », a-t-il rejeté.

D'autre part, M / g Delgado Ramírez, commandant de la région de défense intégrale (Redi) Los Andes, a salué l'importance du déploiement opérationnel militaire et policier civil appelé Patriota Los Andes effectué depuis le pont binational de Tienditas à Ureña, «Tienditas de Venezuela, Tienditas de Colombia, comme Bolívar l'a rêvé, une seule Tiendita, une seule patrie, grande, américaine, caribéenne et septentrionale, nous faisons un tel déploiement qui aura sa réalisation dans le nouveau Zodi Temporal Sucre (municipalités de García de Hevia et Ayacucho État de Táchira) et dans les États de Trujillo et de Mérida.

La 25 brigade d'infanterie mécanisée, la brigade de défense antiaérienne, le commandement de la zone 21 du GNB, la brigade du génie, les organisations de sécurité citoyenne, la milice bolivarienne et le pouvoir populaire organisé sont présents. Ici «nous avons les quatre jambes de la table: FANB, les organisations de sécurité citoyenne, le pouvoir populaire et le gouvernement national représenté par le protecteur de Táchira Freddy Bernal, à cette table nous avons quatre plats servis: la liberté, la souveraineté, l'indépendance et l'amour incalculable d'un un pays qui a décidé d'être libre, souverain en toute circonstance », a confirmé MG Delgado.

La manifestation de ce vendredi correspond au déploiement de plus de 7 mille hommes à travers la bande frontalière, dans le respect de l'autodétermination des peuples, mais le respect de la sienne est de mise. «Ne vous y trompez pas, mettre les pieds dans cette terre sacrée du Venezuela représenterait des milliers d'autres du Vietnam qui se reproduiraient à travers le monde. Nous nous respectons mais nous respectons. Si quelqu'un osait traverser la frontière, ce serait l'étape dont le peuple colombien aurait besoin pour atteindre et atteindre sa liberté », a déclaré Delgado.

Vous pourriez également aimer...