Le Venezuela

Padrino López: La Fanb continuera à travailler pour la paix du pays

« Les sanctions nous ont aidés à être innovants, à aller de l’avant, ce qui nous incite à continuer à maintenir la paix dans le pays, célébrant tous les efforts déployés par notre président pour poursuivre le dialogue national. Tout cela pour qu’il n’y ait plus d’ingérence étrangère et que nous, les Vénézuéliens, puissions résoudre nos différends dans la paix », a déclaré jeudi le ministre de la Défense, G/j Vladimir Padrino López.

Lors d’une journée d’attention sociale, le ministre a affirmé que la FANB veut que nous réglions nos différends politiques et construisions l’État-providence social que la Révolution bolivarienne a proposé depuis le début : l’objectif est la paix nationale, le progrès, le développement et l’avancée dans tous les connaissance de la vie nationale.

D’autre part, le haut responsable militaire a évoqué les déclarations d’Iván Duque pour lesquelles il a souligné qu’« il a toujours parié sur la guerre contre le Venezuela, il est le président de la guerre en Amérique latine, du paramilitarisme et du trafic de drogue, il perd le leadership dans son pays, il est inexplicable qu’un président d’une nation sœur, comme la Colombie, soit si bas, laquais et pro-impérialiste ».

« Les mesures unilatérales restreignent l’approvisionnement des Forces armées nationales bolivariennes, c’est pourquoi nous favorisons la substitution des importations, le blocus nous affecte toujours, mais il nous donne une grande leçon qui n’est autre que d’obtenir beaucoup de gloire en période de difficultés comme cela se passe maintenant que nous nous y sommes contraints », a-t-il précisé.

Grande mission noire d’abord

Depuis le patio des Académies de l’Université militaire bolivarienne du Venezuela, le ministre Padrino López a réitéré que « la Grande Première Mission Noire continuera à maintenir l’équipement et le bien-être social des Forces armées nationales bolivariennes (FANB) ».

Il a souligné que cette grande mission vise à maintenir le bien-être des personnes, les infrastructures, l’éducation, le développement national  » et nous réalisons tout cela en travaillant de manière systémique, en fondant des organes avec leur propre énergie tels que le Conseil scientifique et technologique militaire et le moteur industriel militaire ».

Pour la ministre, ce n’était pas qu’une journée d’aide sociale, « nous voilà à tous les sommets. Par exemple, nous avons ici l’un des chars que nous avons récupérés, des chars anciens, le numéro 81 de la classe Scorpion C90, fabriqués en Angleterre, au centre de maintenance blindé de l’armée bolivarienne, en plus, nous avons plus de 12 navires en major maintenance « .

Vous pourriez également aimer...