La Colombie

Peurs de communication

29 mars 2021 – 23h45


Pour:

Miky Calero

Cette phrase est d’un grand penseur, Eduardo Galeano, merci professeur!
Il est clair que la peur est le moyen le plus connu pour les dirigeants d’avoir le pouvoir et le contrôle sur les masses. Il existe de nombreuses façons de le faire … à travers la religion, les médias, la politique et maintenant à travers les réseaux.

La presse, les journaux télévisés et les stations de radio, qui sont les médias traditionnels, appartiennent en grande partie à de grands groupes d’affaires, avec leurs propres intérêts et affiliations politiques. Ce qui signifie qu’ils communiquent ou «ne communiquent pas» ce qui convient à leurs propres intérêts.

Plusieurs fois, les informations peuvent être partiellement utilisées ou amplifiées pour générer de la confusion et la peur a raison.
Souvenons-nous de ce qui s’est passé lors de la campagne de plébiscite où Juan Carlos Vélez, promoteur du «non», a reconnu textuellement: «Nous cherchions des gens pour aller voter berraca». Manipuler l’information pour générer le chaos et ainsi rendre les gens non objectifs mais obéir à l’instinct primaire qu’est la peur.

Maintenant avec la possibilité d’utiliser les réseaux où une grande partie de ce qui est dit est faux ou des «demi-vérités» qui sont des «demi-mensonges» pour lesquels «des demi-canulars» mais des canulars en fin de compte.

Ainsi, des réactions de masse peuvent être générées qui conduisent à des décisions totalement erronées.

Les plus susceptibles de mentir à travers les médias sont les extrêmes de la politique, ceux de gauche le font, ceux de droite le font, si Uribe dit quelque chose, Petro sort avec une plus grande et donc la peur règne chez les adeptes des deux extrêmes, il n’y a pas d’histoires à manger ou d’avaler en entier.

Utiliser les médias pour faire des promesses et des positions qui ne sont pas vraies est ce qui est arrivé à la députée Paloma Valencia lorsque, dans sa défense virtuelle passionnée d’une loi votée au Congrès sur la maltraitance des enfants, elle s’est contredite. Elle a été refusée par sa fille Amapola, quand il l’a interrompue et lui a dit cela parce qu’elle avait dit: «Ne frappez pas les enfants» quand elle l’a fait. J’avais déjà dit «je te hais» tout ça à l’antenne, quelle honte.

La religion n’est pas loin derrière, mais maintenant que tant d’églises de garage sont apparues qui effraient leurs adeptes par leurs voix amplifiées par un équipement sonore puissant, qu’elles «  vivent dans le péché  » et que c’est donc à travers la dîme que vous pouvez commencer sur le péché que l’absolution est réalisée avec le chéquier.

Ne soyons pas effrayés par les médias, vivons une vie bien remplie qui ne peut être réalisée que sans culpabilité ni peur. La vraie liberté de vivre pleinement sa vie, c’est lorsqu’elle est faite loin des manipulations, de la haine et des mensonges. Vivez le présent avec courage et non l’avenir avec peur.
.

Vous pourriez également aimer...